La chanteuse Kelis dénonce l'usage de son morceau "Milkshake" sur l'album "Renaissance" de Beyoncé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La chanteuse affirme ne pas avoir été mise au courant par Beyoncé de l'utilisation de son morceau, sorti en 2003 et produit par The Neptunes, ni avoir été mentionnée dans les crédits de l'album.

Alors que le très attendu Renaissance de Beyoncé est sorti ce vendredi, les auditeurs ont pu découvrir les nombreux samples et hommages à la dance music des années 90 que contient cet album.

Parmi ces références, on retrouve notamment sur le titre Energy, un extrait du morceau Milkshake, de la chanteuse Kelis, sorti en 2003 et produit par Pharrell Williams et Chad Hugo du groupe The Neptunes. Un clin d'œil qui n'a pas manqué de faire réagir la principale interprète du tube.

"Ce n'est pas une collab, c'est du vol"

Répondant à un fan sur Instagram qui avait fait l'éloge de cette collaboration présente sur le nouveau disque de Beyoncé, Kelis a déclaré : "Ce n'est pas une collab, c'est du vol".

L'artiste affirme en effet ne pas avoir été mise au courant de l'utilisation de son morceau et surtout ne pas avoir été mentionnée dans les crédits de l'album contrairement au groupe The Neptunes.

"J'exige des réparations"

Ce n'est pas la première fois que Kelis dénonce des problèmes de droits et de redevances sur sa musique composée avec The Neptunes. Dans une interview au Guardian en 2020, l'artiste avait déjà déclaré n'avoir rien touché sur ses deux premiers albums - Kaleidoscope (1999) et Wanderland (2001) - qui avait été produit par Pharrell Williams et Chad Hugo.

"On m'a dit que nous allions diviser le tout en 33/33/33, ce que nous n'avons pas fait. Les Neptunes, leur équipe et leurs avocats m'ont dupé", avait-elle déclaré en 2020.

En colère, Kelis ne compte pas laisser passer cette histoire de sample: "Je viens récupérer ce qui est à moi et exige des réparations. Il y a beaucoup d’hypocrisie et d'absurdités, et quelqu'un doit en parler. (...) Cela arrive à plein d'artistes et ça doit changer."

Ni Beyoncé ni Pharrell Williams n'ont réagi à ces déclarations à l'heure actuelle.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Beyoncé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles