Publicité

Chantage à la « sextape » au Sénat : Larcher saisit le procureur de la République

Une affaire embarrassante pour le président du Sénat. Gérard Larcher a annoncé « procéder à un signalement auprès du procureur de la République » après la publication par le Canard enchaîné d’un article sur des accusations de chantage à la « sextape » impliquant « un sénateur », a appris l’AFP vendredi auprès de son cabinet.

Une vidéo intime impliquant « un sénateur »

« Il appartient désormais à la justice de se saisir des faits en cause », a-t-on indiqué à la présidence du Sénat. Selon l’article du Canard enchaîné, un médecin du Sénat, qui conteste son licenciement, a en effet porté à la connaissance de la direction l’existence d’une vidéo intime impliquant « un sénateur ». Cette « sextape » serait devenue, toujours d’après l’hebdomadaire, « un moyen de pression » utilisé par une « assistante médicale ».

Vendredi matin, le médecin en question a adressé un courrier à tous les sénateurs dans lequel il revient sur l’affaire, affirmant qu’il allait exercer un « recours contentieux pour licenciement abusif », selon sa lettre consultée par l’AFP.

Une assistante médicale au coeur de l'affaire

Il y explique également qu’une assistante médicale « se vantait de détenir des éléments compromettants de son amant », un homme qu’il présente comme « une autorité du Sénat », afin de « conserver un levier de pression ». Des éléments qu’il dit avoir signalés à la direction de la chambre haute.

Selon une source haut-placée de la Haute assemblée à l’AFP, « le licenciement du médecin ...


Lire la suite sur ParisMatch