Champs cultivés et prairies artificielles : quand la nature « ordinaire » nous rend service

Au cours de l'année 2021, de nombreuses manifestations contre l'imperméabilisation des terres ont eu lieu en Île-de-France afin de défendre, non pas des milieux naturels exceptionnels, mais de simples terres agricoles, dont la surface décroît dans notre pays d'un peu plus de 65 000 hectares par an ! Outre la nécessité de conserver ces terres pour leurs productions agricoles, ces espaces composés de nature dite « ordinaire », pourraient aussi rendre des services écosystémiques à prendre en compte dans les mécanismes de compensation écologique.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles