Publicité

Les champignons hallucinogènes sont aussi vieux que les dinosaures

Prometteurs pour soigner certains troubles mentaux, les champignons hallucinogènes sont pourtant très mal connus. Une équipe américaine vient de publier le répertoire phylogénétique le plus complet à ce jour sur ces organismes.

Connus depuis des siècles par les cultures méso-américaines, les champignons hallucinogènes ont gagné une notoriété internationale dans les années 60 et 70 pour leurs propriétés psychoactives. Mais, c'est sur le front médical que ces organismes attirent aujourd'hui l'attention des scientifiques.

Des vertus curatives

En effet, ils pourraient avoir des vertus curatives pour certaines pathologies mentales comme la dépression sévère ou le stress post-traumatique. En 2021, une équipe britannique a démontré qu'ils amélioraient plus efficacement la santé mentale des patients que les antidépresseurs conventionnels. Plus récemment, une étude américaine démontrait également leurs potentialités pour des formes de dépressions résistantes aux traitements.

Toutefois, les champignons hallucinogènes sont encore mal connus et leur genre, Psylocibe, mal inventorié avec pourtant de nouvelles espèces décrites régulièrement. Seulement 5 des 165 espèces recensées avaient jusqu'ici été étudiées.

52 espèces de champignons hallucinogènes dont 39 jamais séquencées avant

Une équipe de chercheurs de l'université d'Utah (Etats-Unis) vient de révéler l'étude la plus exhaustive du genre Psylocibe dans les pages de la revue Pnas. L'intégralité des ADN nécessaires pour ce travail de phylogénétique provient de spécimens préservés dans des collections de muséums à travers le monde et collectés par des milliers de scientifiques sur des centaines d'années.

Leur analyse génomique compte 52 espèces de ces champignons hallucinogènes, dont 39 n'avaient jamais été séquencées auparavant. Cela leur a permis notamment de tirer quelques enseignements sur l'histoire évolutive de ces organismes.

Holotype specimen of Psilocybe subtropicalis.
Holotype specimen of Psilocybe subtropicalis.

Spécimen de Psilocybe subtropicalis. Crédits : Eliza Peterson/National History Museum of Utah

Une émergence il y a 67 millions d'années

Selon leurs analyses, le genre Psylocibe a éclos voilà 67 millions d'années, soit bien plus tôt que ce que l'on estimait jusqu'à présent. Et il s'est diversifié aux alentours de 56 mill[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi