Publicité

Chèque, compte en banque : quand les femmes ont-elles obtenu leur liberté financière ?

À l'occasion de la prochaine journée de célébration mondiale des droits des femmes, le 8 mars, la rédaction de Ça m'intéresse vous propose de revenir sur les droits qui ont été durement acquis par les femmes. La liberté de gérer son argent et donc d'être indépendante économiquement n'est apparue véritablement que dans les années 1960 pour la moitié de la population française, sous la pression des mouvements féministes.

Le 13 juillet 1965 est notamment un jour important. Ce jour-là a été votée la loi qui a enfin autorisé les femmes à ouvrir un compte bancaire en leur nom sans l'accord de leur mari, et à signer un contrat de travail sans le consentement de leur conjoint. Les femmes célibataires et les veuves pouvaient déjà le faire. En fait, cette soumission à l'homme dans le cadre du mariage date du Code civil de Napoléon de 1804, qui instaure le statut de mineure à la femme mariée.

Déjà 40 % des femmes travaillent à cette époque. C'est donc un marché énorme pour les banques, qui sont ravies de recevoir de nombreuses nouvelles clientes. Elles peuvent signer des chèques, mettre des objets de valeur dans un coffre-fort, et contracter un emprunt. En 1967, les femmes sont autorisées à entrer en Bourse et à spéculer au même titre que les hommes.

Il y avait néanmoins eu des progrès acquis au compte-goutte avant cette liberté financière totale. En 1881, à un moment où la France s'est industrialisée et où les femmes commencent à travailler en usine, ces dernières ont eu le droit d'ouvrir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

8 mars : qui était Clara Zetkin, la militante à l'origine de la journée internationale des droits des femmes ?
Ramsès II : la partie manquante de son immense statue enfin retrouvée en Égypte
Quels sont les plus grands rois de la Renaissance ?
Voici où se trouve la plus ancienne trace de l'homme préhistorique en Europe !
Comment fonctionnaient les thermes romains ?