Publicité

Le chèque énergie versé dès ce mardi : combien et pour qui, comment fonctionne son versement ?

Pas moins de 5 millions de personnes devraient recevoir un chèque énergie à partir de ce mardi.

CONSOMMATION - Environ 5,6 millions de ménages modestes vont recevoir progressivement à partir de ce mardi 2 avril et tout au long du mois d’avril, leur chèque énergie pour l’année 2024. « Ce sont près de 5,6 millions de foyers modestes en France qui recevront le chèque énergie sans aucune démarche préalable », à leur domicile, a indiqué samedi le ministère de l’Économie et des Finances, précisant que les envois seront étalés jusqu’au 25 avril selon le département de résidence.

Pourquoi la hausse du prix de l’électricité n’est pas une bonne nouvelle pour la transition énergétique

Distribué depuis 2018, le chèque énergie permet d’aider les ménages modestes à payer leurs factures d’énergie (électricité, gaz, chaleur), chauffage au bois ou au fioul, GPL), et certains travaux énergétiques. Et ce dans un contexte de nouvelle hausse des prix de l’électricité de 10% en février dans le cadre de la sortie progressive du bouclier tarifaire.

Combien et pour qui ?

Son montant annuel varie entre 48 euros et 277 euros, calculé selon le revenu fiscal de référence de 2021 et la composition du ménage. Selon le ministère, cette aide concernera « 20% des ménages français les plus modestes ». À titre d’exemple, une personne seule doit justifier d’un revenu fiscal de référence de moins de 11 000 euros en 2024 pour en bénéficier.

Le chèque peut être utilisé jusqu’au 31 mars 2025 pour régler les charges de chauffage incluses dans les loyers de certains logements collectifs (logements-foyers, maisons de retraite, établissements de soins de longue durée...) et, nouveauté depuis cette année, également « pour le paiement des charges locatives incluant des frais d’énergie » dans le logement social, précise Bercy.

Dans le doute le gouvernement a mis en place un site qui comprend un calendrier d’envoi, mais aussi un simulateur d’éligibilité : https://chequeenergie.gouv.fr

Comment l’utiliser ?

Concrètement, les bénéficiaires peuvent régler directement leur facture auprès du fournisseur avec le chèque énergie, ou demander que l’aide soit prise en compte automatiquement l’année suivante en déduction de la facture.

Environ 82,2% des bénéficiaires de l’année 2023 avaient utilisé leur chèque énergie, selon des données provisoires au 26 mars 2024 qui seront affinées à l’été.

Le ministère précise qu’« un dispositif en ligne va être mis en place d’ici cet été pour permettre aux ménages » qui n’ont pas reçu leur chèque 2024 d’ici fin avril, « de formuler une réclamation s’ils estiment y être éligibles ».

En début d’année, plusieurs associations familiales (CLCV, Afoc, Familles rurales, Cnafal, UFC, Unaf) avaient fait part de leurs craintes de voir un million de bénéficiaires exclus du dispositif « alors qu’ils remplissent les critères pour l’obtenir ».

En cause : la suppression de la taxe d’habitation rend plus difficile l’identification des logements. Les nouveaux foyers, d’étudiants par exemple, ou ceux dont le revenu a baissé risquaient ainsi de ne pas recevoir le chèque. « Tous ceux qui ont droit au chèque énergie » en 2024 le recevront bien, avait assuré début février le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

À voir également sur Le HuffPost :

Européennes : Marie Toussaint « assume » ce happening devant TotalÉnergies pour présenter une « mesure phare »

Déficit public : Gabriel Attal fixe deux lignes rouges mais maintient l’objectif de 3 % du PIB en 2027