Publicité

"C'est un truc de dingue" : Attaquée sur son physique, Sophie Davant dévoile ce qui la choque !

Le chapitre Affaire conclue est tournée pour Sophie Davant. Après avoir laissé la main à Julia Vignali pour animer l'émission de brocante, cette figure incontournable du service public depuis 30 ans a choisi de prendre les rênes d'un nouveau rendez-vous quotidien sur Europe 1, Sophie et les copains, à 16H00 à 18H00.

Mais Sophie Davant n'en a pas pour autant fini avec la télévision. Depuis le 20 janvier 2024, elle présente En bonne compagnie sur France Télévisions. Tous les samedis après-midi sur France 3, elle s’entoure d’animaux et de trois chroniqueurs (Emy LTR, Kamini et Pierre Fabing) dans ce nouveau magazine à la fois divertissant et pédagogique. À travers des reportages, des discussions, des ateliers en plateau et des témoignages, dont celui d’une personnalité invitée dans chaque épisode, la fine équipe disserte sur le comportement des animaux, tout en répondant aux questions des téléspectateurs.

À lire également

En bonne compagnie (France 3) : "Ils ont aimé ma proximité avec les gens", Kamini nous parle de sa nouvelle aventure au côté de Sophie Davant

Samedi 27 janvier, Sophie était l'invitée de Aurélie Casse dans C L'hebdo sur France 5 pour évoque cette nouvelle aventure télévisuelle. L'animatrice a été questionnée sur son rapport aux réseaux sociaux et savoir si elle lisait ce qui pouvait se dire sur elle. "J'essaie de faire ce qu'il faut pour être professionnelle. C'est-à-dire que j'ai besoin quand même de me tenir un minimum au courant de la réaction du public parce qu'on travaille quand même pour le public", a-t-elle expliqué avant de concéder qu'il lui fallait tout de même mettre un peu de distance : "Mais j'essaie de me protéger un peu. Je ne lis pas tout. Je ne passe pas ma vie sur les réseaux sociaux. Je fais des petites ponctions de temps en temps".

En toute transparence, Sophie Davant a précisé avoir été marquée par des critiques. "Bien sûr qu'il m'arrive d'être blessée par des réflexions. Ce qui est très difficile, toujours, en 2024, c'est que nous les femmes on est souvent attaquées sur notre physique, d'abord, et par des femmes. C'est un truc de ding...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi