"C'est l'erreur que j'ai commise en début de quinquennat": les regrets de Macron sur le glyphosate

·1 min de lecture
Le président Emmanuel Macron lors de sa visite en Arabie saoudite en décembre 2021 - THOMAS SAMSOM
Le président Emmanuel Macron lors de sa visite en Arabie saoudite en décembre 2021 - THOMAS SAMSOM

Emmanuel Macron a reconnu mardi "ne pas avoir réussi" sur le glyphosate, admettant avoir commis "l'erreur" en début de quinquennat d'avoir cru la France capable de sortir de ce désherbant seule sans les autres pays européens.

"Certains agriculteurs m'ont dit que si on les obligeait à sortir rapidement, ils allaient mettre la clé sous la porte, parce que leurs concurrents espagnols ou italiens, eux, pouvaient continuer à produire", a-t-il expliqué dans une interview au Parisien.

Un échec "collectif"

"C'est l'erreur que j'ai commise en début de quinquennat: il faut agir sur ces sujets au niveau européen", a-t-il affirmé, alors que la France vient d'assumer la présidence de l'UE pour les six prochains mois.

"Cela ne marche pas si on le fait tout seul. Je ne peux pas mettre des agriculteurs dans des impasses et sans solution", a-t-il affirmé, précisant que "l'on est à l'heure des solutions pratiques".

Emmanuel Macron s'était engagé en novembre 2017 pour une interdiction du glyphosate "au plus tard dans trois ans". Il avait reconnu en décembre 2020 ne pas avoir réussi à tenir sa promesse, plaidant un échec "collectif".

Depuis, la France s'est fixé pour objectif de sortir de l'essentiel des usages de ce désherbant classé comme "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) en 2021, avant une interdiction totale en 2023.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles