C'est quoi la French touch?

·1 min de lecture

Le groupe Daft Punk s'est sabordé cette semaine, mettant fin à près de trente ans de collaboration. Le duo parisien était sûrement le groupe de musique électronique le plus connu au monde et, comme l'ont rappelé de nombreux articles, l'un des pionniers de la "French touch". Mais de quoi parle-t-on? Il s'agit d'un mouvement musical né dans les années 1990, mais pas avec Daft Punk. Le terme provient de la fin des années 1980, quand la boîte de nuit parisienne le Palace organisait des soirées French touch, la "patte française" en somme. En 1991, l'expression est réutilisée par une maison de disque française dans laquelle officiaient le DJ Laurent Garnier et St Germain.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

Le terme devient populaire en 1996. Les Anglais, alors baignés dans une culture électronique importante, prennent l'Eurostar pour venir danser à Paris et se passionnent pour des groupes français qui émergent : Daft Punk en est la première immense déflagration, puis suivront Air, Mr. Oizo, Stardust, Bob Sinclar, Cassius, Demon, Alex Gopher…

En deux ans, de 1997 à 1999, une vague française déferle outre-manche et le monde entier. Tout ce qui est français (en musique électronique) est alors adulé. Et parfois même si ce n'est pas de l'électro : le groupe de rock Phoenix en est un exemple ; Air, pas vraiment efficace en boîtes de nuit, un autre. Le mouvement se tarit à l'orée de l'an 2000. Dernier avatar, le groupe Justice, qui signalait en 2018 à L'Obs que "la F...


Lire la suite sur LeJDD