Publicité

"C'est extraordinaire d'être accepté par tout un pays" : Raphaël revient sur le succès de Caravane (VIDEO)

Flashback en 2005. Le chanteur Raphaël sort son 3e album baptisé Caravane. L'album rencontre un succès considérable et s'écoule à plus d'un million et demi d'exemplaires. Il est certifié disque de diamant en France. Avec ce tube, Raphaël est propulsé sur le devant de la scène. Depuis, l'auteur-compositeur-interprète de 48 ans a fait bien du chemin avec 10 albums studios déjà parus.

Ce mercredi 31 janvier, l'époux de Mélanie Thierry était l'invité de C à vous sur France 5. Le chroniqueur Patrick Cohen l'a questionné sur ce tube qui reste le plus marquant de sa carrière. "Est-ce que vous arrivez encore à écouter cette chanson en faisant abstraction de tout le succès autour? ", a-t-il interrogé. "Cette chanson Caravane, je l'aimais au moment où je l'ai composée. Le fait qu'elle devienne si importante pour les gens, c'est extraordinaire à un moment donné d'être accepté par tout un pays, - que les gens vous disent qu'ils vous aiment d'une certaine manière - de trouver sa place dans le monde.", a réagi le poète à la voix singulière.

À lire également

L’avis cash de Josiane Balasko sur les César : "Je m’en fous !"

Et de poursuivre : "C'est tellement dur pour les jeunes, c'est tellement dur pour les vieux, c'est tellement dur pour tout le monde. A un moment donné, avec ce disque, j'avais ma place dans le monde. Cette chanson m'est très précieuse (...) Cette chanson est élevée par l'amour des gens, il n'y a plus de jugement possible".

En 2022, dans le podcast Les gens qui doutent de Fanny Ruwet, Raphaël était revenu avec davantage de contraste sur ce titre clé : "J'ai eu un très gros succès qui m'a un peu perturbé, c'était énorme, je ne pouvais plus sortir dans une rue" s'était remémoré l'artiste qui a fait la première partie de David Bowie. "Ce n'était pas ce que je voulais, je n'ai pas cherché ça comme un but dans la vie donc j'étais un peu dépassé". Il avait également évoqué l'hystérie de certaines personnes : "Il y avait des gens qui m'attendaient en bas de chez moi pour me filmer tous les jour...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi