Publicité

Blade Runner : le méchant du film a convaincu Ridley Scott de changer la fin

Warner Bros.
Warner Bros.

Malgré une carrière bien remplie, on se souviendra probablement toujours du regretté Rutger Hauer pour son monologue de 50 secondes et 42 mots qu’il a livré à l’écran en 1982, alors qu’il incarnait le célèbre réplicant, Roy Batty, dans l’emblématique Blade Runner de Ridley Scott.

Délivré dans ses derniers instants sous le regard stupéfait de Rick Deckard (Harrison Ford), le monologue (ci-dessous) est entré dans l’histoire comme l’une des tirades les plus émouvantes du cinéma et c’est l’acteur lui-même, la nuit précédant le tournage, qui en coupant des pans du scénario original et en y ajoutant une phrase finale poignante qui en est à l’origine.

Voici la tirade en question :

J’ai vu des choses que vous, humains, ne pourriez croire... De grands navires de guerre en feu, surgissant de l’épaule d'Orion... J’ai vu des rayons fabuleux, des rayons C briller dans l’ombre de la Porte de Tannhäuser... Tous ces moments se perdront dans l’oubli, comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir.

Dans une ancienne interview (via All The Right Movies sur X, anciennement Twitter), l’acteur, décédé en 2019, avait évoqué son célèbre monologue, connu sous le nom du “Monologue des larmes dans la pluie” (en version originale : “Tears in rain monologue” ou “C-Beams Speech”).

La colombe était mon idée. Et le texte faisait une page et était très com…

Lire la suite sur AlloCiné

Blade Runner 2033 Labyrinth : premières images du jeu d'Annapurna Interactive

100 images sublimes qui rappellent que le cinéma est magique

1 milliard de dollars dans le monde : ce film d'animation très populaire cartonne sur Netflix

Un jour sur Netflix : comment ça se termine ? Quelle fin pour Emma et Dexter ?

"J'étais comme un gosse" : comment Tahar Rahim est devenu un méchant Marvel dans Madame Web ?

Ici tout commence : ce qui vous attend dans l'épisode 862 du jeudi 15 février 2024 [SPOILERS]