Publicité

"C'est du bon sens" : pourquoi le sens commun est finalement quelque chose de très personnel

Ce que l'on considère comme être du "bon sens" peut être très différent d'une personne à une autre. Voilà un constat qui est difficile à entendre lorsque pour faire société, nous sommes obligés de trouver un socle de valeurs communes, qu'il s'agisse de grandes questions ou de choses quotidiennes de la vie. Des chercheurs en sciences sociales se sont penchés sur cette question du sens commun, pour tenter d'en délimiter les contours. Toutes les personnes qui utilisent cette expression ont-elles la même définition ? Considérons-nous certaines choses comme vraies sans vraiment savoir pourquoi ? Dans leurs travaux publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, et rapportés par Newsweek, ils se sont rendu compte que ce que chacun considère comme commun est en réalité bien personnel.

Les chercheurs de l'Université de Pennsylvanie ont listé 4 407 affirmations de "bon sens" grâce à différentes sources, qu'ils ont testé sur plus de 2 000 personnes différentes. Ces dernières devaient évaluer le sens commun de chaque affirmation. Par exemple :

Les auteurs ont constaté qu’entre les individus, les choses considérées comme relevant du bon sens variaient considérablement. Mis à part les affirmations factuelles reposant sur une réalité physique, peu de ces phrases paraissaient évidentes pour tout le monde. "Les gens ne semblaient pas avoir des idées cohérentes et prévisibles sur ce qui relève du bon sens", explique à Newsweek le co-auteur Mark Whiting, spécialiste des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Danemark : pourquoi le nouveau roi Frederik X parle français ?
Est-il possible de faire une avance sur un héritage ?
Comment afficher la présence de radars sur Waze ?
Comment nettoyer de l'argent ?
Vous êtes fiché Banque de France : voici ce que vous devez savoir !