Publicité

C'est un ado de 16 ans qui a imaginé ce film français aux 264 millions de dollars de recettes dans le monde

Gaumont Buena Vista International (GBVI)
Gaumont Buena Vista International (GBVI)

Sorti en salles en 1997, Le Cinquième élément est un petit classique de la SF. Un long métrage qui a rapporté 264 millions de dollars de recettes dans le monde et permis à Luc Besson de s'imposer définitivement sur la scène internationale. Mais saviez-vous que cette oeuvre ambitieuse, l'un des plus gros succès du cinéma français aux Etats-Unis, était née dans l'imagination du cinéaste alors qu'il n'était qu'un adolescent ?

C'est en 2017 que Luc Besson a révélé avoir eu l'idée du Cinquième élément, l'un de ces rares films dans lesquels le héros et le méchant ne se parlent jamais, alors qu'il avait précisément seize ans.

"J'ai commencé à écrire Le Cinquième élément quand j'avais 16 ans et je l'ai tourné à 30, donc j'ai eu le temps d'y réfléchir", raconte Besson au micro de Nerdist. "Mais quand j'ai commencé l'écriture, il s'agissait plutôt d'un roman. Dans ma tête, ce n'était pas un film et je n'avais alors jamais pensé à en faire un film."

"J'ai eu beaucoup de mal avec le scénario du Cinquième élément. J'étais jeune, j'avais peu d'expérience, ça m'a pris une éternité pour comprendre. Et vous savez comment j'ai trouvé le thème du film ?", interroge alors Besson.

"À l'époque, ma soeur avait 13 ans et je l'aidais pour ses devoirs", raconte-t-il. "Elle faisait un exercice sur le philosophe grec Platon, qui a écrit sur les cinq éléments. Il y a l'eau, la terre, le feu et l'air. Et le cinquième élément est l'être humain. J'ai lu ça et je me suis dit "P…

Lire la suite sur AlloCiné

"Je suis dans l'image et je vous emm***" : une scène légendaire de Game of Thrones presque gâchée par Bruce Willis ?

Quiz Bruce Willis : à quel film appartient ce look ?

Les Filles d’à côté dans le prime de Noël des Mystères de l’amour : "C’était comme si le temps n’avait pas passé !"

Pax Massilia sur Netflix : les acteurs ont-ils suivi un entraînement avec les vrais flics de Marseille ?

Ce soir à la télé : l'un des thrillers les plus fascinants jamais réalisés... et Robert De Niro est diabolique

Les Sept mercenaires : pour décrocher le rôle, Steve McQueen a détruit volontairement sa voiture