Publicité

"C'est absurde", Riolo critique la posture de Vieira sur le racisme

Mardi, le rapport de la commission parlementaire relative aux dysfonctionnements des fédérations sportives en France a été rendu public. Auditionné le 13 septembre à huis clos à ce sujet, l'entraîneur du RC Strasbourg a refusé de faire part de ses expériences en matière de racisme, fléau subi pas plus tard que le week-end dernier par Mike Maignan, gardien de l'AC Milan, sur la pelouse de l'Udinese.

"Malgré tout le respect que j'ai pour votre commission d'enquête et l'ensemble des députés qui la composent, vos travaux ne servent à rien et je refuse d'y participer, avait lancé le seul entraîneur noir de Ligue 1. (...) Il n’y a pas d’amélioration. On peut porter des t-shirts contre le racisme ou contre toute sorte de violence, cela reste de la politique. C’est ce que je condamne et c’est pour cela que je suis contre ce type de commission, c’est de la politique."

Une position "pas très intelligente" pour Riolo

Dans l'After Foot sur RMC jeudi soir, le journaliste et éditorialiste Daniel Riolo n'a pas bien compris la démarche du champion du monde 1998. "Ce n'est pas très intelligent. Quand on peut exprimer une idée, peu importe devant qui, il faut l'exprimer, surtout si on a quelque chose à défendre et d'intéressant à dire", a-t-il estimé.

"C'est absurde. Ce n'est pas parce que quelque chose n'a pas marché une fois que tu ne le retentes pas, ou ne le redis pas. Je déteste ce genre de résignations silencieuses, ce 'politiques tous pourris'. Au bout d'un moment, il se passe toujours quelque chose. Il faut être patient, même si ça peut être désespérant parfois", a développé Riolo.

Parmi les 12 recommandations du rapport liées à la lutte contre la haine et les discriminations dans le sport, le ministère des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques s'est déjà opposé à la création d'une autorité administrative indépendante, chargée la protection de l'éthique du sport.

Article original publié sur RMC Sport