Le Cerveau (W9) : Le plus gros carton de la carrière de Belmondo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Deux équipes de truands, l’une française, composée d’une bande de pieds nickelés, l’autre british, dirigée par un "Cerveau" du crime, tentent de s’emparer des fonds secrets de l’OTAN dans un train entre Paris et Bruxelles...

À lire également

À bout de souffle (Arte) Quand Godard fait de Jean-Paul Belmondo une star

En 1968, Gérard Oury se lance dans le projet le plus démesuré de sa carrière : l’histoire du braquage d’un train postal par le duo Bourvil-Belmondo, tournée simultanément en anglais et en français pour conquérir le marché américain. Ambitieux, Oury embauche à prix d’or David Niven et Eli Wallach. Le tournage, qui rassemble 2 000 figurants, se déplace de Paris à New York, où le réalisateur filme des cascades depuis le pont du paquebot France.

À lire également

Borsalino (W9) Delon / Belmondo : une première collaboration explosive

Pour Belmondo ce sera la consécration. En effet, avec 5,5 millions d'entrées en France et plus de 10 millions en Europe, ce film reste à ce jour le plus gros succès de toute la filmographie de l'acteur. Il... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles