Le Cerveau (TMC) / Le Marginal (C8) - Jean-Paul Belmondo, flic et voyou

TMC et C8 mettent Belmondo à l'honneur ! Ce jeudi 21 juin (re)découvrez Bébel dans la peau d’un brillant gangster et dans celle d’un flic qui n’a pas froid aux yeux.

En 1968, Gérard Oury donne à l’acteur animal de la Nouvelle Vague, révélé par Godard, un rôle clé dans Le Cerveau, comédie populaire au budget pharaonique (24 millions de francs). Belmondo, au côté de Bourvil, est Arthur, un gangster qui planifie l’attaque d’un train postal. " Comment refuser quoi que ce soit au réalisateur des deux plus gros cartons du cinéma français (Le Corniaud, La Grande Vadrouille) ?", lançait l’intéressé. Il est si enthousiaste de tourner avec Oury qu’il annule ses vacances en famille, ce qui est contraire à ses habitudes. Sur le tournage, en Normandie et aux États-Unis, Belmondo est bouleversé par le calvaire de Bourvil, qui, atteint d’un cancer, grimace de douleur à chaque scène. Pour détendre l’atmosphère, il organise des parties de foot endiablées avec les techniciens.

À lire également

REPLAY - La folle histoire de Jean-Paul Belmondo (C8) - L'itinéraire d'une icône du cinéma français

Après sa sortie, le 7 mars 1969, le film fait 5,5 millions de spectateurs… Il reste le plus gros succès de l’acteur. En 1983, celui-ci désire tourner un polar avec son complice Jacques Deray (Borsalino). Devenu producteur de ses films, Bébel se sent en rivalité avec Alain ... Lire la suite sur Télé 7 jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles