Publicité

Le Cercle des poètes disparus, au théâtre avec Stéphane Freiss : "J’ai vu le film pour la première fois il y a deux mois !"

"O Capitaine ! Mon Capitaine !" Ou l’histoire de ces élèves d’une prestigieuse et élitiste école américaine, dont la vision du monde va être bouleversée par leur rencontre avec leur Professeur de littérature anglaise : John Keating…

Trente-cinq après sa sortie en salle et le succès planétaire qu’on lui connait, Le Cercle des poètes disparus reprend vie… sur les planches ! Dans cette adaptation signée Gérald Sibleyras, et mise en scène par Olivier Solivérès, Stéphane Freiss a la lourde tache de succéder au regretté Robin Williams, dans le rôle de l’inspirant Professeur. "J’ai vu le film pour la première fois il y a deux mois !" confie-t-il. "Je fais partie de ce tout petit cercle qui était passé à côté. Je ne m'imaginais pas qu’il m’appellerait, un jour, de manière aussi personnelle".

Cette méconnaissance de l’oeuvre originale, le comédien a choisi d'en faire une force : "Quand on m'a proposé l’aventure, je n'ai pas subi la pression de devoir sortir cette histoire de l'imaginaire cinématographique pour lui donner une nouvelle vie au théâtre. On a pu, à la fois, maintenir ce qui fait le charme fou du film américain - c'est-à-dire ce rapport terriblement singulier, iconoclaste et un peu fou, entre un professeur et ses élèves - tout s’inspirant de ce qui se passe aujourd'hui dans le monde, et de notre culture française". Ainsi, Stéphane Freiss nous promet que cette nouvelle version ravira aussi bien les fans de la première heures, que les novices comme lui.

À lire également

Dove Attia, de retour avec Molière : "Après l’échec de mon spectacle, La Légende du Roi Arthur, j’ai tout arrêté"

Et de conclure : "C'est aussi un hommage rendu aux enseignants qui, dans une très grande majorité, se battent pour faire entendre un message le plus universel possible, le plus humaniste possible. On aurait tous aimé avoir un John Keating".

Le Cercle des poètes disparus, à partir du 24 janvier au Théâtre Antoine.

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi