Celio rachète la marque Camaieu (mais pas son fichier clients)

(COMBO) This combination of files pictures created on December 7, 2022 shows the logo of “Celio” in the city of Caen, northwestern of France, on November 29, 2019 and the logo of the ready-to-wear clothing company Camaieu at the company's headquarters in Roubaix, northern France, on October 4, 2022. - French men's ready-to-wear brand Celio bought the Camaieu brand on December 7, 2022 for 1.8 million euros at an auction near Lille, its president expressing the wish to
SAMEER AL-DOUMY / AFP (COMBO) This combination of files pictures created on December 7, 2022 shows the logo of “Celio” in the city of Caen, northwestern of France, on November 29, 2019 and the logo of the ready-to-wear clothing company Camaieu at the company's headquarters in Roubaix, northern France, on October 4, 2022. - French men's ready-to-wear brand Celio bought the Camaieu brand on December 7, 2022 for 1.8 million euros at an auction near Lille, its president expressing the wish to "relaunch" this "beautiful brand" after the liquidation of the company, noted an AFP journalist. (Photo by Sameer Al-DOUMY / AFP)

PRÊT-À-PORTER - L’enseigne de prêt-à-porter masculin Celio a racheté ce mercredi 7 décembre la marque Camaieu pour 1,8 million d’euros lors d’une vente aux enchères près de Lille. Son président affiche ainsi le souhait de « relancer » cette « belle marque » après la liquidation de l’entreprise, a constaté une journaliste de l’AFP.

« C’est une marque qui a une valeur, qui a été leader du prêt-à-porter féminin pendant des dizaines d’années en France et on a l’envie d’essayer de la relancer », a expliqué aux journalistes le président de Celio, Sébastien Bismuth, à l’issue de la vente.

Dans ces 1,8 millions d’euros sont compris les actifs immatériels de la marque, c’est-à-dire la propriété intellectuelle de la marque, les logos et les noms de domaine des sites web. Mais aussi une vingtaine d’autres lots mis en vente, parmi lesquels des vêtements, des sacs, des mannequins, des tapis de yoga ou encore des cartons d’emballage, écoulant le reste du stock de Camaïeu, note BFMTV.

Le fichier client pas racheté par Célio

Toutefois, le fichier client n’a, lui, finalement pas été mis en vente. Ce dernier comporte les coordonnées de 3,8 millions de personnes et faisait initialement partie du lot proposé aux enchères avant d’en être retiré par la maison de ventes en raison de la législation RGPD.

Comme l’explique BFMTV, le repreneur de ce fichier aurait été contraint d’obtenir à nouveau le consentement des millions de personnes inscrites dans ce fichier, « une procédure complexe qui aurait pu poser des problèmes juridiques », note le média.

Pour l’enseigne nordiste de prêt-à-porter, qui employait quelque 2600 salariés dans un demi-millier de boutiques, le couperet est tombé fin septembre, après 40 ans d’existence. L’actionnaire, Hermione People and Brands (HPB), filiale de La Financière immobilière bordelaise (FIB) de l’homme d’affaires Michel Ohayon, a échoué à convaincre le tribunal de commerce de la fiabilité de son plan de redressement, deux mois après le placement de l’enseigne en redressement judiciaire.

Le gouvernement a pour sa part mis en cause un plan d’affaires non crédible, et une demande d’avance de fonds publics « déséquilibrée » par rapport aux apports des actionnaires.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi