Les causes de la mort de Tina Turner révélées

Mark Ralston - AFP

Deux jours après la mort de Tina Turner à l'âge de 83 ans, un rapport précise les causes de son décès. Comme le rapporte le Daily Mail, la chanteuse est décédée de "causes naturelles" dans sa maison en Suisse.

La "reine du rock & roll" souffrait toutefois de nombreux problèmes de santé. Le communiqué annonçant sa mort indiquait d'ailleurs qu'elle était morte "paisiblement chez elle à Küsnacht en Suisse des suites d'une longue maladie".

En 2013, trois semaines après son mariage avec le Suisse, Erwin Bach, Tina Turner avait été victime d'un accident vasculaire cérébral. Cette attaque avait fait perdre à l'interprète de What's Love Got to Do With It la faculté de marcher et il lui avait fallu plusieurs mois avant de réussir à se déplacer normalement.

"Je me suis mise en grand danger"

Trois ans après son AVC, Tina Turner avait également été diagnostiquée d'un cancer de l'intestin, en 2016. Elle avait dû subir une greffe de rein en avril 2017 grâce au don de son mari, Erwin Bach.

Le 9 mars dernier, à l'occasion de la Journée mondiale du rein, la chanteuse a d'ailleurs confié sur les réseaux sociaux qu'elle s'était mise "en grand danger" ne portant pas assez d'intérêt à ses problèmes de reins.

"Je n'ai pas réalisé que mon hypertension artérielle aurait dû être traitée par la médecine conventionnelle", indiquait-elle.

Et d'ajouter: "je me suis mise en grand danger en refusant de voir la réalité en face: j'avais besoin d'un traitement médicamenteux quotidien et à vie. Pendant trop longtemps, j'ai cru que mon corps était un bastion intouchable et indestructible."

Article original publié sur BFMTV.com