Publicité

Cauet dénonce une rupture abusive de contrat et demande une indemnisation à NRJ

La rupture entre Cauet et NRJ semble définitivement actée. L’animateur, qui est visé par cinq plaintes pour viols et agressions sexuelles, dont une pour viol sur mineure, était entendu ce lundi 18 mars par le tribunal de commerce de Paris. Après son retrait de l’antenne radio en novembre 2023, Sébastien Cauet réclamait une indemnisation auprès de NRJ pour rupture abusive de contrat.

En janvier, l’animateur et son groupe Be Aware ont assigné la radio en justice "pour obtenir à titre principal l’exécution forcée de leurs accords et la possibilité de revenir à l’antenne", comme l’avait indiqué à l’AFP son avocat, Me Frédéric Lamoureux. Sans revenus depuis plus de trois mois, l’entrepreneur a été "obligé de se séparer de son équipe de 24 personnes", a-t-il fait valoir à l’audience. Dans l’impossibilité de reprendre son activité, l'ex animateur de la Méthode Cauet sur TF1 réclame désormais un dédommagement auprès de NRJ. Précisons que la société de l’animateur, Be Aware Group, est liée au média jusqu’en 2026 par un contrat.

À lire également

Cauet définitivement écarté de NRJ ? Un salarié de la radio fait des révélations

Cauet reconnaît que le 22 novembre dernier, lorsque les premières accusations ont émergé sur les réseaux sociaux, il a proposé à NRJ "d'un commun accord" de ne pas prendre l'antenne. Mais selon lui, il aurait pu revenir dès le lendemain.

De son côté, NRJ assure être également "victime de cette situation". "Le groupe NRJ n'est pas masochiste. Cauet apporte 44% de l'audience quotidienne. Mais il ne peut plus continuer comme avant. Nous aussi, nous sommes victimes de cette situation.", a ainsi plaidé Thierry Marembert. Le groupe audiovisuel explique sa décision par la pression des annonceurs, qui ne voulaient pas être assimilés à l’animateur et menaçaient de ne plus travailler avec la radio. NRJ souligne également l’émission présentée par Sébastien Cauet était particulièrement suivie par des jeunes, dont 55 % de femmes.

Lors de son audition, Cauet a affirmé sa volonté de continuer à faire de la radio, "que ce soit sur NRJ ou ailleurs". La décision de justice sera rendue le 7...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi