Publicité

Cauet accusé de viols et d'agressions sexuelles : l'animateur et NRJ n'arrivent pas à se mettre d'accord

L'animateur Sébastien Cauet ne semble pas près de retourner à l'antenne de NRJ. Comme le révèle BFMTV, il a saisi le tribunal de commerce de Paris pour solliciter son retour à l'antenne de la célèbre radio. Mais aucun accord n'a été trouvé.

Depuis le 22 novembre, Sébastien Cauet n'est plus à l'antenne de NRJ. L'animateur est visé par quatre plaintes pour agressions sexuelles et viols. L'homme de 51 ans a saisi le tribunal de commerce de Paris pour solliciter son retour à l'antenne de la célèbre radio.

Mais comme le révèle BFMTV, aucun accord n'a pour le moment été trouvé entre la station et lui. "Sébastien Cauet et NRJ, à ce stade, n'ont pas trouvé d'accord sur la reprise de la diffusion C Cauet sur l'antenne", a en effet fait savoir Frédéric Lamoureux, l'avocat de Be Aware radio, la société de production de Sébastien Cauet.

Et de poursuivre toujours auprès de BFMTV : "Sébastien Cauet et Be Aware ont saisi le tribunal de commerce de Paris pour solliciter à titre principal l'exécution du contrat et le retour de Sébastien Cauet sur NRJ."

NRJ se porte bien sans Cauet

Notons tout de même que depuis la mise à l'écart de Cauet, les audiences de la radio se portent bien. Celui qui le remplace, Louis - habituellement à l'antenne entre 15 heures et 19 heures - attire en moyenne 418 000 auditeurs chaque jour, un score qui montre qu'NRJ reste pour le moment solide puisqu'il est synonyme d'une hausse, comme l'ont dévoilé les derniers résultats d'audiences qui datent de jeudi dernier.

Cauet a lui aussi porté plainte

Pour rappel, l'affaire a commencé fin novembre quand le parquet de Bourg-en-Bresse...

Lire la suite


À lire aussi

Cauet accusé de viol et d'agression sexuelle, une 4ème plainte déposée : "Il a sorti son sexe"
Cauet accusé d'envois de messages à caractère sexuel à une mineure : "profondément choqué", il sort du silence
Cauet "éprouvé" par les accusations de viols : NRJ arrête son émission "jusqu'à nouvel ordre", une enquête préliminaire ouverte