Catherine Trautmann : « Anne Hidalgo est aujourd’hui démonétisée et fragilisée »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Catherine Trautmann le 2 juin 2020.
Catherine Trautmann le 2 juin 2020.

Sondage après sondage, elle s?inquiète. Si les études d?opinion montrent un Éric Zemmour en pleine progression, elles révèlent aussi la grande difficulté de la gauche de percer. Aucun des candidats de gauche n?est en mesure d?être qualifié pour le second tour et le bloc de gauche apparaît historiquement bas (moins de 30 %). Surtout, elle n?arrive pas à s?imposer dans le débat et dicter son agenda et ses thèmes. Faut-il y voir un risque d?effacement commencé par la déculottée de 2017 ? C?est la crainte de l?ancienne ministre de la Culture, Catherine Trautmann. La conseillère municipale socialiste de Strasbourg regrette que la gauche arrive divisée pour les prochaines échéances électorales et appelle son camp à riposter de manière plus « dure » contre Éric Zemmour.

Le Point : Si on en croit les sondages, ni Jean-Luc Mélenchon ni Anne Hidalgo, Yannick Jadot ou Arnaud Montebourg ne sont susceptibles d?être qualifiés pour le second tour de l?élection présidentielle. La gauche a-t-elle encore une réalité électorale ?

Catherine Trautmann : Je préfère regarder les scrutins? et je peux dire qu?aux élections cantonales et régionales, le Parti socialiste a perdu beaucoup de sièges et que les résultats étaient loin de nos espérances. La gauche est aujourd?hui dans une situation très difficile. Le débat que nous avons eu dans notre congrès à propos de la présence ou non d?une candidature PS a mis au c?ur du sujet le risque d?effacement du Parti socialiste. Nous payons co [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles