Publicité

Quand la cathédrale Notre-Dame de Paris devrait-elle rouvrir ?

Le recteur de Notre-Dame de Paris a été auditionné le 9 mars 2023 par les députés, membres du groupe de travail sur la restauration de la cathédrale. L’occasion pour lui de confirmer une date tant attendue : celle de la réouverture au public de l'un des monuments les plus visités au monde, après des années de travaux.

C'est une date que l'on sait à l'avance historique : le 8 décembre 2024, fête de l’Immaculée Conception, devrait avoir lieu la réouverture au culte et aux visites de Notre-Dame de Paris, victime d'un incendie le 15 avril 2019. Une date de réouverture annoncée en janvier 2023 par Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de Notre-Dame, et confirmée par Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, recteur de Notre-Dame de Paris, lors de son audition par les députés du groupe de travail sur la conservation et la restauration de Notre-Dame le 9 mars 2023.

14 millions de visiteurs attendus à la réouverture de Notre-Dame

Le 8 décembre 2024, les cérémonies cultuelles et les visites au public devraient reprendre, avec un succès inédit. "On s’attend désormais à 14 millions de visiteurs (par an, ndlr) plutôt que 12 millions avant l’incendie", précise le recteur. Toutefois, les travaux ne seront pas terminés à cette date, notamment dans les chapelles, ainsi que sur le parvis dont l’aménagement dépend de la mairie de Paris, qui en est propriétaire. Le recteur a précisé lors de son audition que les travaux pourraient ainsi s’étendre jusqu’en 2028, voire 2030.

5 artistes en compétition pour le nouveau mobilier liturgique

Dans les chapelles, l'ancien mobilier et les œuvres sortis après l’incendie seront replacés en totalité. Mais "d’éventuelles commandes d’œuvres contemporaines" pourraient être faites dans les deux ou trois années qui suivront l’ouverture, annonce le recteur. "Il faut voir comment cette cathédrale réagit, quelle émotion elle suscite", juge-t-il.

Concernant le mobilier liturgique (autel, baptistère, ambon, cathèdre), un comité artistique, constitué de 18 membres, a sélectionné cinq artistes (parmi 69 candidatures reçues) qui présenteront leurs projets le 23 mai 2023. Notons que la décision finale du choix du mobilier reviendra à l’archevêque de Paris, Mgr Ulrich, qui a d’ores et déjà souhaité que l’ambon, qui était ava[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi