Catastrophe naturelle. La Turquie et la Grèce frappées par un puissant séisme

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Un séisme de magnitude 7 en mer Égée a secoué vendredi la Turquie et la Grèce, faisant au moins vingt-six morts et des centaines de blessés. Les deux pays ont mis momentanément leurs différends de côté pour s’offrir leur aide mutuelle.

Selon le dernier bilan fourni par l’agence turque Anadolu, le séisme a fait “vingt-quatre morts et au moins 804 blessés” en Turquie, dont 743 à Izmir, troisième ville de Turquie avec plus de 4 millions d’habitants. Deux décès sont également à déplorer en Grèce.

“Au moins 389 répliques ont été ressenties, dont 33 d’une magnitude supérieure à 4”, précise Anadolu, citant les données de l’agence gouvernementale des situations de catastrophe (AFAD).

L’épicentre du séisme, survenu en début d’après-midi, se situait à une quinzaine de kilomètres au nord-est de l’île grecque de Samos, précise CNN, citant l’Institut américain de géophysique (USGS). Relativement peu profond – une dizaine de kilomètres sous la surface –, “son impact a été fortement ressenti”, jusqu’à Athènes et Istanbul.

El País raconte qu’à Izmir, à 70 kilomètres au nord de l’épicentre, et notamment dans le quartier populaire de Bayrakli, “une vingtaine d’édifices de plusieurs étages se sont effondrés”, certains réduits à l’état d’“accordéons”.

“Les équipes de secours ont réussi à sauver plus de 70 personnes, qui s’étaient retrouvées piégées dans les décombres. Elles ont continué à travailler toute la nuit, pour tenter d’extraire d’autres personnes vivantes, localisées grâce à leurs téléphones”, souligne le quotidien espagnol.

Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan a assuré avoir “pris les mesures pour lancer les opérations

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :