Publicité

Casino : l’avenir des salariés en suspens

Casino : l’avenir des salariés en suspens

Encore un point d’interrogation sur l’avenir du groupe de distribution Casino, en plein démantèlement. Alors qu’une décision était attendue ce lundi 12 février, à l’occasion d’une audience publique, le tribunal de commerce de Paris a indiqué qu’il ne rendrait son verdict que le lundi 26 février. Soit la date limite pour avaliser le plan de sauvegarde accélérée de Casino, qui conduirait à un nouvel actionnariat du distributeur, constitué des hommes d’affaires Daniel Kretinsky et Marc Ladreit de Lacharrière, adossés au fonds d'investissement Attestor. En revanche, si le tribunal ne valide pas ce plan, Casino court tout droit à la cessation de paiements. Une décision qui mettrait sur le carreau 50 000 salariés en France.

Le jugement tarde à se faire connaître non pas en raison de lourdeurs administratives mais à cause d’un manque d’engagement social des futurs repreneurs. En effet, le groupe Casino a cédé la totalité de ses grands magasins (288 hyper et supermarchés, à Auchan, Carrefour et Intermarché), engendrant le transfert de 16 000 salariés, et plongeant plus de 1 400 emplois dans les fonctions support dans un avenir incertain. Au total, et selon les représentants du personnel, 6 000 emplois seraient menacés.

Des engagements des repreneurs…

C’est cette absence de garanties sociales de la part du consortium de repreneurs qui avait valu un report de l’audience du tribunal de commerce de Paris, initialement prévue la semaine passée, à la demande des syndicats. Le tribunal avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

E. coli : ces symptômes qui doivent vous alerter en cas de contamination
Et si vous goûtiez au vin en amphore, moins cher et plus écologique ?
SNCF : les usagers s'agacent des trains qui roulent parfois presque à vide
Que sait-on des enfants intoxiqués à l’E. coli après avoir mangé du fromage ?
Santa Teresa : le producteur de rhum qui reconvertit les criminels en barmans