Publicité

Démantèlement de Casino : Carrefour reprend 25 magasins à Intermarché pour des raisons de concurrence

Démantèlement de Casino : Carrefour reprend 25 magasins à Intermarché pour des raisons de concurrence

Le package des cessions de magasins de Casino, en plein démantèlement, contenait 288 supermarchés et hypermarchés Casino. Intermarché s'était engagé à en reprendre 190 et Auchan 98. Mais pour des raisons de concurrence, Intermarché va devoir céder 25 magasins à Carrefour. S'ajoutent à ceux-là, six autres points de vente, vendus à Intermarché par Casino au printemps dernier, que Carrefour a également décidé de s'offrir. Pour la transaction, Carrefour se substituera à Intermarché pour l’achat de 25 magasins auprès de Casino et les six autres magasins seront rachetés directement à Intermarché. Au total, le groupe dirigé par Alexandre Bompard met donc la main sur 31 magasins du groupe Casino.

«La réalisation des cessions interviendrait le 30 avril 2024, après la consultation des instances représentatives du personnel concernées», a indiqué le groupe Casino jeudi 8 février, sans donner la liste des magasins concernés. Avant d’aboutir, l’opération sera soumise à l’obtention des autorisations usuelles requises aux fins du transfert des magasins ou stations-service.

>> Les lecteurs de Momentum, la lettre d’investissement premium de Capital basée sur l’analyse technique, économique et financière, ont su rester à l'écart de Casino en Bourse et vendre l'action Carrefour au bon moment. Ils ont pu réaliser de nombreux gains sur les actions Carrefour ces dernières années. En ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d'essai gratuit (et sans engagement).

Face à cette vague (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Electroménager : quel est ce nouveau score de durabilité qui vous permettra de faire des économies ?
Arnaque : les clients de BoursoBank pris pour cible par des escrocs
Electricité, gaz... les agents sont-ils vraiment exonérés de leur consommation réelle à 90% ?
Logement social : ils se retrouvent sans chauffage… mais avec des factures d’énergie démentielles
Fleury Michon, Maille, Findus : Foodwatch dénonce la «cheapflation» pratiquée par six produits de marques