Publicité

Carte du ciel de mars 2024 : la Lune, notre guide céleste

Pour observer les spectacles astronomiques que nous réserve le mois de mars 2024, munissez-vous de notre carte du ciel. Ce mois-ci, suivez les mouvements de la Lune.

Le mouvement de la Lune autour de la Terre lui fait traverser les constellations du zodiaque en 27 jours environ. Ainsi, du 12 au 16, nous la verrons successivement dans la terne constellation des Poissons, près de Jupiter dans le Bélier, non loin de l’amas des Pléiades et d’Aldébaran dans le Taureau, toujours plus haute et plus brillante.

Carte du ciel de mars 2024 Crédit : Johan Kieken/Sciences et Avenir
Carte du ciel de mars 2024 Crédit : Johan Kieken/Sciences et Avenir

La scène est représentée du 12 au 16, deux heures après le coucher du Soleil. Nous sommes tournés vers le couchant. Crédits : Johan Kieken / Sciences et Avenir

Notre conseil : l’observation est aisée sauf le 12 où il convient d’avoir un horizon ouest bien dégagé. Notez combien la Lune constitue une véritable source de pollution lumineuse lorsque sa phase augmente !

La carte du ciel de mars 2024

Découvrez ci-dessous la carte du ciel visible à la mi-mars vers 20h (cliquez dessus pour agrandir l'image).

Crédits : Johan Kieken / Sciences et Avenir

Comment utiliser notre carte du ciel ?

Faites tourner votre smartphone ou tablette de manière à ce que le nom de la direction dans laquelle vous observez soit écrit à l'endroit. Les constellations et les étoiles que vous retrouverez dans le ciel qui vous fait face sont toutes celles dont le nom est lisible sans trop pencher la tête. La position des planètes visibles à l'œil nu est indiquée pour le 15 du mois. Notre carte tracée pour une latitude de 47° nord montre le ciel visible en France métropolitaine, et plus largement en Europe et dans le monde, à l'intérieur d'une bande s'étendant de 40 à 54° de latitude nord. Si vous êtes au nord du 47e parallèle, l'étoile Polaire sera plus haute dans votre ciel et plus basse dans le cas contraire.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi