Publicité

La carte des blocages des agriculteurs près de Paris pour le « siège » qu’ils veulent lancer lundi 29 janvier

Des agriculteurs sur l’A16 manifestent le 28 janvier 2024.
JULIEN DE ROSA / AFP Des agriculteurs sur l’A16 manifestent le 28 janvier 2024.

AGRICULTEURS - Opération « siège de Paris ». Les agriculteurs qui manifestent depuis plus d’une semaine dans toute la France ont débuté ce lundi 29 janvier aux alentours de 14 heures une mobilisation sur les grands axes de la région Île-de-France pour bloquer la capitale.

Agriculteurs : ce que prévoit Darmanin pour faire face au « siège » de Paris annoncé par les syndicats

« L’objectif n’est pas d’embêter la population mais d’avoir des réponses du gouvernement, qu’il aille plus loin dans les mesures déjà faites », a affirmé Clément Torpier, le président des Jeunes Agriculteurs d’Île-de-France sur BFMTV, alors que le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé plusieurs mesures de simplification vendredi.

Ces annonces n’ont pas totalement convaincu les agriculteurs, qui ont l’intention de mettre en place huit points de blocage, a précisé la FRSEA d’Île-de-France au HuffPost.

Voici les lieux qui sont occupés par les manifestants à l’aide de tracteurs : l’aire de Chennevières sur l’A1, l’A4 au niveau Jossigny (bloqué dans les deux sens), la station Total d’Ourdy sur l’A5 (en direction de Paris), le pont de Villabé sur l’A6 (bloqué dans le sens province-Paris), le pont de Longvilliers sur l’A10 (bloqué dans les deux sens), le péage de Buchelay (côté Yvelines) sur l’A13 (bloqué dans le sens province-Paris), le pont de Gennevilliers et la D311 sur l’A15, l’échangeur de l’Isle-Adam sur l’A16.

Réunions à l’Élysée et Matignon

Emmanuel Macron fera lundi à 15h15 un « point sur la situation agricole » à l’Élysée en présence du Premier ministre Gabriel Attal, de Marc Fesneau (Agriculture), Bruno Le Maire (Économie), Christophe Béchu (Écologie) et Gérald Darmanin (Intérieur). Une réunion prévue juste avant le Conseil des ministres et le départ du chef de l’État pour une visite de deux jours en Suède.

Ensuite, ce sont les représentants des syndicats agricoles eux-mêmes qui seront conviés par le Premier ministre Gabriel Attal. Les patrons de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs sont attendus à 18 heures à Matignon. Les ministres Marc Fesneau et Christophe Béchu sont également conviés à cette réunion.

Vers un blocage du périph ?

« Ce sera un blocus total », a prévenu le président de la FDSEA Seine-et-Marne Cyrille Milard au Parisien. Celui qui coordonne les blocages de l’A4, A5 et A6 précise que le trafic sera coupé dans les deux sens de circulation. Il n’est toutefois pas prévu d’« entrer dans Paris », a-t-il affirmé sur franceinfo.

Sont actuellement mobilisés des agriculteurs de l’Aisne, l’Aube, l’Eure, l’Eure-et-Loir, l’Île-de-France, la Marne, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais, la Seine-et-Marne, la Seine-Maritime et la Somme, ont précisé les syndicats des Jeunes agriculteurs, de la Coordination rurale, et de la FNSEA dans un communiqué commun.

Pour tenir « le plus longtemps possible », des rotations seront mises en place et des bus seront affrétés « pour éviter à ceux du Nord, par exemple, de venir en tracteur jusqu’à la capitale », a précisé au Parisien Stéphane Sanchez, directeur de la FNSEA Grand Bassin parisien.

D’après le quotidien francilien, les agriculteurs ne veulent pas s’arrêter aux grands axes. Si le gouvernement ne répond pas à leurs revendications, ils envisagent de bloquer les « grandes nationales », a affirmé Stéphane Sanchez. Il ne précise pas à partir de quand.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Agriculteurs : Gabriel Attal retourne sur le terrain, les syndicats ne sont toujours pas convaincus

Agriculteurs : les écologistes au défi de ne pas devenir les boucs émissaires de la crise