Publicité

La carte des blocages des agriculteurs à Paris et les autres points chauds pour ce mercredi 31 janvier

Le journal Le Monde a répertorié les principaux axes bloqués par les agriculteurs.
Le Monde Le journal Le Monde a répertorié les principaux axes bloqués par les agriculteurs.

AGRICULTEURS - Et ça continue encore et encore. Après deux salves de mesures annoncées par le Premier ministre Gabriel Attal, les agriculteurs, pas convaincus, poursuivent leurs manifestations sur les routes ce mercredi 31 janvier.

« Les Parisiens ont peur, c’est bien » : on a suivi le début du « siège de Paris » avec les agriculteurs sur l’A6

L’infographie du journal Le Monde visible en tête d’article répertorie les principaux points de blocage sur l’ensemble du pays. Le HuffPost fait le point par région ci-dessous.

• Auvergne-Rhône-Alpes

La préfecture de la région a fait le point sur les différents blocages en cours à 21 h 30 mardi, susceptibles de se poursuivre ce mercredi. Dans le Rhône, l’A7 est fermée entre la jonction A7/A450 et le diffuseur 4 (Pierre-Bénite Nord) dans les deux sens.

Le péage de Villefranche-sur-Saône/Limas est également bloqué dans les deux sens « pour une durée indéterminée », poursuit la préfecture dans son communiqué. La bretelle d’entrée à Quincieux sur l’A46 direction Paris, ainsi que la bretelle d’entrée sur l’A6 à Anse dans la même direction, sont impossibles d’accès.

Circulation coupée aussi sur l’A89 entre le diffuseur 36 à l’Arbresles et la jonction A89/A6. Dans l’Isère, l’A43 est bloquée au niveau de Saint-Quentin-Fallavier dans les deux sens. Une nouvelle opération de blocage se concentrera ce mercredi matin sur l’A7 vers Vienne.

Des actions pourraient également être prévues à Givors sur l’A7 et la circulation pourrait être coupée sur l’A42 au niveau du « Nœud des îles ».

• Bourgogne-Franche-Comté

D’après France 3, trois convois vont se réunir sur l’A36 afin de bloquer l’autoroute dans le sens Mulhouse-Montbéliard entre l’échangeur 12 (Belfort Pérouse) et la sortie 13. Un cortège partira de Bessoncourt à 9 h 45, un deuxième de Brebotte à 9 h 30, puis un troisième de la carrière d’Argiésans toujours à 9 h 30.

Le rond-point situé au sud de Saint-Sauveur sera toujours occupé ce mercredi. Ils sont une soixantaine d’agriculteurs sur place, ajoute France 3. Selon franceinfo, le camp sera levé mercredi soir.

• Bretagne

Plusieurs points de blocage resteront en place mercredi. C’est le cas dans le Finistère à Quimper au Troyalarc’h, sur la RN12 à Ploudaniel, et sur la RN164 à Carhaix et à Pleyben, liste franceinfo.

De même en Ille-et-Vilaine sur la RN157 à Châteaubourg, sur la RN137 à Bain-de-Bretagne, sur la RN24 à Le Rheu, ainsi qu’à l’échangeur de Miniac-Morvan. Franceinfo ajoute que d’autres actions sont prévues sur l’axe Rennes-Redon de la D177 et vers Fougères, sans préciser lesquelles.

Sur la RN176 à Saint-Malo, les agriculteurs n’ont pas l’intention de partir non plus. Enfin dans le Morbihan, blocage continu aussi sur la RN165 au pont du Morbihan et à Kervignac.

• Grand-Est

En Meurthe-et-Moselle, les barrages installés à Bréhain-la-Ville, au rond-point de l’A30 Ville-en-Vermois et à Atton sur l’A31 resteront en place ce mercredi, prévient France 3. La RN57, dans les Vosges, sera également bloquée jusqu’à 17 heures dans la matinée entre les échangeurs Jeuxey et centre des congrès, ont indiqué les syndicats dans un communiqué partagé sur Facebook.

Des agriculteurs bloquent la M35 à Strasbourg, le 30 janvier 2024.
FREDERICK FLORIN / AFP Des agriculteurs bloquent la M35 à Strasbourg, le 30 janvier 2024.

À Strasbourg, le blocage installé mardi sur la M35 ne sera levé que ce mercredi en fin de journée. Des perturbations sont donc encore à prévoir dans la zone. Une action est également prévue place Kléber : des enfants d’agriculteurs vont défiler avec des tracteurs à pédale, selon franceinfo. La même source ajoute que l’A36 sera occupée à partir de 10 heures dans le sens Belfort-Montbéliard.

• Île-de-France

Les principaux axes routiers près de Paris restent bloqués. Nous vous donnions déjà le détail des huit lieux ciblés dans cet article. Des centaines de manifestants sont toujours présents ce mercredi.

Dans le même temps, les agriculteurs de plusieurs départements sont toujours en route vers Paris. Le convoi d’agriculteurs parti du Sud Ouest à l’appel de la Coordination rurale pour « investir » le marché de gros de Rungis a fait étape mardi soir dans un champ du Loir-et-Cher pour passer la nuit, a constaté un journaliste de l’AFP.

C’est sur les terres d’un agriculteur sympathisant du mouvement, à Pierrefitte-sur-Sauldre, entre Vierzon et Orléans, que le convoi de 200 à 300 tracteurs est arrivé peu avant 22 heures. Malgré le lourd dispositif policier sur leur route et autour de Rungis, les agriculteurs sont déterminés à arriver dans la journée à ce marché vital pour l’approvisionnement en nourriture de la capitale.

• Occitanie

Mardi soir, les agriculteurs en colère étaient toujours présents à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. France bleu explique que des tracteurs de toute la Haute-Garonne ont pour projet de se retrouver mercredi matin sur l’A68 entre Albi et Toulouse pour forcer la fermeture de l’axe.

De son côté, poursuit la radio locale, la Confédération paysanne a annoncé son intention de bloquer le grand marché de Toulouse à partir de 4 heures du matin.

• Normandie

Selon Actu.fr, des agriculteurs devraient cibler des grandes surfaces à Cherbourg. Niveau circulation, il faudra se méfier sur l’A89 où des blocages pourraient être mis en place. De même sur l’A29, où les manifestants pourraient aussi se diriger.

• Nouvelle-Aquitaine

« Demain (mercredi) à partir de 6 heures un blocage est prévu sur l’autoroute A63 dans les 2 sens au niveau de la commune de Marcheprime », a indiqué la préfecture sur X.

Les syndicats de Dordogne ont appelé sur les réseaux sociaux à bloquer l’A89 au niveau du pont du Cerf à partir de 10 heures. Par ailleurs, l’A63 sera occupée au niveau de Bordeaux dans les deux sens à partir de ce mercredi matin, rapporte Actu.fr.

• Pays-de-la-Loire

Dans la Sarthes, détaille le Petit Courrier, quatre points de blocages étaient recensés mardi : sur l’A28 au péage d’Écommoy et de Maresché, sur l’A81 dans le sens Rennes-Le Mans, sur l’A11 à Connerré direction Le Mans. Sur d’autres axes, les agriculteurs ont instauré un barrage filtrant visant les camions étrangers.

Le pont de Cheviré, près de Nantes, est bloqué depuis mardi soir, ajoute Actu.fr. En Vendée, les agriculteurs campent sur le rond-point de la Romazière. Les membres de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs (JA) de Vendée ont pour leur part prévu de se retrouver à 11 heures devant la préfecture de La Roche-sur-Yon.

« Les agriculteurs arriveront en tracteur de tout le département, se stationneront sur les axes routiers autour du pentagone et s’exprimeront devant la préfecture », ont indiqué les syndicats dans un communiqué obtenu par Le journal du pays yonnais.

• Provence-Alpes-Côte-d’Azur

Dans le Var, « un rassemblement est prévu dès 8 heures au péage de Puget/Argens (entrée 37) pour un départ du cortège à partir de 9 heures vers le péage du Capitou à Fréjus, où devrait être mis en place un barrage filtrant dans les deux sens de circulation », a annoncé la préfecture.

Des opérations escargot sont prévues dans Nice, prévient Nice-Matin. Le blocage sur l’A51 à la Jas-de-Bouffan se poursuit mercredi, ajoute franceinfo. À Saint-Cannat, une action est aussi prévue à midi sur la D7, poursuit la même source. Sur l’A7 direction Lyon, la sortie sera obligatoire l’échangeur 25. Enfin, les taxis annoncent eux aussi une mobilisation à la barrière de péage de La Barque sur l’A8 dans les Bouches-du-Rhône.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Colère des agriculteurs : Attal promet une « exception agricole française » dans sa déclaration de politique générale

Après les révélations sur Nestlé, les écologistes veulent des sanctions européennes contre la France