Publicité

Caroline Rey-Salmon, la nouvelle vice-présidente de la Ciivise, visée par une plainte pour agression sexuelle

Une femme de 25 ans accuse Caroline Rey-Salmon d’agression sexuelle lors d’un examen gynécologique il y a quatre ans.

C’est ce qui s’appelle un départ raté. Au lendemain du lancement de la nouvelle Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise), on apprend que sa nouvelle vice-présidente, Caroline Rey-Salmon, est accusée par une femme d’agression sexuelle.

Selon franceinfo ce mardi 6 février, cette femme âgée de 25 ans a porté plainte ce même jour dans un commissariat près de chez elle.

D’après le témoignage de la jeune femme recueilli par franceinfo, les faits se seraient déroulés il y a quatre ans pendant un examen gynécologique. Cet examen a été réalisé par Caroline Rey-Salmon, aujourd’hui âgée de 65 ans, qui est pédiatre légiste et experte judiciaire.

L’examen a été pratiqué dans le cadre d’une enquête judiciaire, après que la jeune femme a confié avoir été victime d’inceste pendant plusieurs années durant son enfance. La brigade de protection des mineurs (BPM) s’était alors tournée vers Caroline Rey-Salmon pour qu’elle réalise une expertise gynécologique.

« Après l’examen elle m’a dit que je me trompais, que je n’avais pas pu subir de viol vaginal parce que mon hymen n’était pas déchiré », affirme ce mardi la jeune femme, à propos de Caroline Rey-Salmon, dans son témoignage à franceinfo.

Toujours selon la jeune femme ayant porté plainte, Caroline Rey-Salmon est ensuite allée plus loin ce jour-là : « elle a posé ses doigts sur mon sexe, elle m’a dit : ‘fermez les yeux, imaginez que là c’est le pénis de l’agresseur qui est sur vous. Est-ce que vous ne pensez pas qu’il faisait plutôt ce geste-là ?’ (...) Elle a fait à plusieurs reprises le geste de va-et-vient sur mon sexe. » La jeune femme se souvient encore : « moi je répétais ‘je ne sais plus, je ne sais plus’. Elle disait : ‘si si, fermez les yeux, souvenez-vous, remettez-vous dans la scène.’ »

Caroline Rey-Salmon « conteste l’intégralité des accusations »

Si elle a attendu quatre ans avant de porter plainte, c’est quand elle a découvert que Caroline Rey-Salmon allait coprésider dans la nouvelle équipe dirigeante de la Ciivise.

« Je conteste l’intégralité des accusations dont je fais l’objet mais ne souhaite faire pour le moment aucun commentaire », s’est défendu ce mardi Caroline Rey-Salmon, contactée par franceinfo.

Lundi 5 février, la ministre chargée de la Santé Catherine Vautrin avait exprimé sa « confiance » envers la nouvelle direction de la Ciivise, qui a repris ses travaux avec à sa tête un nouveau binôme - Sébastien Boueilh et Caroline Rey-Salmon - après l’éviction du respecté juge des enfants Édouard Durand.

La Ciivise avait été lancée en mars 2021, dans le sillage de la publication du livre de Camille Kouchner, La Familia Grande, qui dénonçait l’inceste commis sur son frère par le politologue Olivier Duhamel.

Pendant presque trois ans, cette instance a documenté les mécanismes de l’inceste, ses effets destructeurs à vie sur les victimes et son coût pour la société, et a disséqué les dysfonctionnements de la justice.

À voir également sur Le HuffPost :

La série « Nudes » sur Prime Video montre toutes les facettes des violences sexuelles en ligne

Inceste : Ces expertes de l’ONU dénoncent l’incapacité de la France à protéger les victimes

VIDÉO - "Les frotteurs du métro, ce sont des faits d'agression sexuelle"