Publicité

Carnaval : un enfant de 9 ans meurt étouffé en mangeant une crêpe

Un enfant de 9 ans est mort en s'étouffant avec une crêpe - Getty Images

Un enfant de 9 ans est mort des suites d’un étouffement survenu pendant le carnaval de son école, à Chamblay, dans le Jura. C’est la consommation d’une crêpe ayant fait une “fausse route” qui est à l’origine du drame.

Un drame indescriptible a eu lieu lors du carnaval d’une école de Chamblay, dans le département du Jura, mardi 21 février. Au cours de la célébration, un élève de 9 ans s’est en effet étouffé en mangeant une crêpe, rapporte le site Actu.fr relayant une information de La Voix du Jura. Pris en charge très rapidement et héliporté, l’enfant n’a pas survécu aux conséquences de cet accident en apparence anodin.

Le carnaval du groupe scolaire de la Loue se déroulait parfaitement lorsque les faits sont survenus. Immédiatement alertés, les enseignants isolent l’enfant et tentent de faire ressortir le bout de crêpe qui a fait une fausse route, en passant dans les voies respiratoires plutôt que digestives. Tandis que les secours sont prévenus, les professeurs parviennent à extraire la nourriture mais ils réalisent vite que cela ne suffit pas. Quelque chose est encore coincé. Un parent d’élève présent sur place commence donc à pratiquer un massage cardiaque.

Une prise en charge immédiate

Lorsque les secours arrivent sur place vers 15h30, ils parviennent à faire repartir le cœur de l’enfant et celui-ci est héliporté en urgence vers l’hôpital de Besançon. Son pronostic vital est encore engagé mais il reste un espoir. Malheureusement, deux jours plus tard, le décès de l’élève de 9 ans est prononcé par les médecins. Les raisons précises de sa mort n’ont pas été communiquées.

Dès ce jeudi 23 février, une cellule de crise a été mise en place par l’inspection académique afin que des médecins, des infirmiers et des psychologues puissent accueillir les élèves, les parents et les enseignants. Extrêmement choqués, ces derniers ont d’ailleurs été rejoints par des professeurs remplaçants qui vont les épauler dans leurs tâches. L’ensemble de l’équipe d’enseignement et de l’équipe académique a présenté ses condoléances à la famille de la victime et aux familles des élèves et des professeurs touchés par le drame.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "400 enfants par an meurent étouffés avec des aliments"