Caricatures de Mahomet : des fidèles maliens exigent des excuses

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Un homme brandit une pancarte indiquant « Respectez mon prophète » lors d'un rassemblement devant la Grande Mosquée de Bamako le 28 octobre 2020.
Un homme brandit une pancarte indiquant « Respectez mon prophète » lors d'un rassemblement devant la Grande Mosquée de Bamako le 28 octobre 2020.

Quelque 5 000 fidèles musulmans rassemblés dans et autour de la Grande Mosquée de la capitale malienne Bamako ? pour la célébration du Maouloud, anniversaire de la naissance du prophète Mohammed ? ont fustigé mercredi les caricatures du prophète Mahomet, au c?ur d'une crise entre la France et le monde arabo-musulman, ont constaté des journalistes de l'AFP.

D'après nos confrères de Radio France International, ce sont les propos du président français Emmanuel Macron, en particulier, qui ont été pointés du doigt.

Lire aussi Caricatures : manifestations à travers le monde musulman contre la France

Protestations et boycotts?

Le Haut Conseil islamique du Mali (HCIM), principale organisation islamique dans ce pays à 90 % musulman, qui avait appelé à ce rassemblement, dénonce « les discours irresponsables, diffamatoires, calomnieux et antirépublicains » de M. Macron « sur l'islam et les caricatures », a déclaré son secrétaire général adjoint, Moussa Bocar Bah.

L'organisation, courroie de transmission traditionnelle entre le pouvoir et les musulmans du Mali, réclame des « excuses à la communauté musulmane du monde » du président français, a-t-il ajouté. « Nous condamnons la violence sous toutes ses formes comme moyen de lutte, d'expression et de revendications. fort de ce constat, le Haut Conseil islamique du Mali demande l'interdiction immédiate de toute publication de caricatures du Prophète. »

« La France et les Français ont dépassé les bornes. Ils ont touché à l'into [...] Lire la suite