Publicité

Cardi B plaide coupable pour une bagarre dans un club en 2018

Cardi B sur la scène des Grammy Awards à Los Angeles en 2021.  - Kevin Winter - AFP
Cardi B sur la scène des Grammy Awards à Los Angeles en 2021. - Kevin Winter - AFP

La rappeuse new-yorkaise Cardi B a fait une apparition remarquée jeudi devant le tribunal pénal du Queens où elle a plaidé coupable et évité ainsi la prison pour avoir pris part à une bagarre en 2018 dans un club de strip-tease.

Tirée à quatre épingles, vêtue d'une robe moulante couleur crème, juchée sur de hauts talons et portant aux mains ses fameux faux ongles géants, Cardi B, de son vrai nom Belcalis Marlenis Almanzar, était poursuivie depuis quatre ans pour une rixe dans une boîte de nuit du Queens, l'un des cinq arrondissements de New York, le 29 août 2018.

Lors de cette soirée, le petit groupe avec lequel se trouvait la célèbre rappeuse - qui aura 30 ans en octobre - aurait jeté du mobilier sur deux serveuses du club, sur ordre de la diva originaire du Bronx.

15 jours de travaux d'intérêt général

Cardi B soupçonnait l'une des deux femmes d'avoir eu une relation sexuelle avec son mari, le rappeur Offset, qui se produisait ce soir-là dans la boîte de nuit avec son groupe Migos.

Alors qu'elle avait plaidé non coupable en 2019 de 14 chefs d'accusation et refusé tout accord avec la justice, l'artiste a plaidé coupable ce jeudi pour deux délits mineurs devant le tribunal pénal du Queens.

Les autres chefs d'accusation ont été abandonnés et elle devra simplement s'acquitter de 15 jours de travaux d'intérêt général, selon le tribunal. En cas de manquement, elle sera toutefois envoyée en prison pour la même période. À son arrivée et à son départ, Cardi B s'est contentée de saluer les journalistes à l'extérieur du palais de justice et de répondre à l'un d'entre eux qu'elle allait "bien".

Auteure-compositeure, Cardi B s'est rendue célèbre avec des titres comme Bodak Yellow, I Like It et Money. À l'été 2020, son tube WAP avec la rappeuse Megan Thee Stallion avait été salué comme une ode au désir féminin et à la débauche, mais fustigé par des conservateurs américains.

Article original publié sur BFMTV.com