Capital - "C'est combien le documentaire sponsorisé ?", "Ça va la grosse pub ?" : un reportage sur la jardinerie Botanic met des twittos en colère

Capture écran M6 direct/Capital
Capture écran M6 direct/Capital

Ce dimanche 29 mai 2022, le reportage de Capital sur la jardinerie écolo Botanic a fait des mécontents parmi les téléspectateurs d'M6. Certains ont en effet exprimé sur twitter leur malaise face à ce qui ressemblait à leurs yeux à un reportage "publicitaire".

Ce dimanche 29 mai 2022, Capital sur M6 s'intéressait au secteur du jardinage. À l'heure où 90% des Français disposent d'un espace extérieur, leur "engouement pour les végétaux est devenu une vraie passion" selon les mots de l'animateur Julien Courbet. Afin d'aborder ce sujet qui intéresse d'autant plus depuis les confinements, l'émission a d'abord diffusé un reportage sur la jardinerie Botanic. Entreprise familiale née en Savoie, l'enseigne est aujourd'hui devenue "un poids lourd du secteur" avec pas moins de 75 magasins, principalement localisés dans l'est de la France.

Dans les premières minutes, le reportage a appuyé sur la belle croissance connue par l'entreprise, ainsi que sa capacité à se diversifier : ainsi, les téléspectateurs ont pu apprendre que le chiffre d'affaire de Botanic avait connu une hausse fulgurante de 22% l'an dernier, et que l'enseigne proposait en plus des végétaux, du mobilier de jardin, de la décoration, une animalerie et même un rayon alimentaire avec espace primeur bio. L'engagement de l'enseigne pour l'environnement a également été souligné : Si les journalistes ont montré que la direction avait fait machine arrière au sujet de l'arrêt de la distribution de tracts, ils ont mis en avant le retrait des rayons des produits chimiques et engrais, ainsi que celui du mobilier en plastique. Une présentation assez élogieuse qui a poussé certains internautes à penser qu'ils étaient devant un film promotionnel.

Heureusement, le reportage s'est ensuite intéressé avec un regard plus critique aux promesses de l'enseigne. Interrogé par les journalistes, son président Luc Blanchet avait en effet affirmé qu'il était impossible de trouver des produits moins chers chez les enseignes concurrentes. Malheureusement pour lui, les journalistes ont découvert des orchidées, des yuccas ou encore du terreau universel à un tarif plus avantageux dans d'autres célèbres jardineries. "On n'est pas sur la même qualité de produits", s'est alors défendu le directeur de Botanic. Une réaction qui a amusé les internautes qui étaient quelques uns à y voir de la mauvaise foi.

Mais ce qui a le plus fait parler les internautes lors de ce reportage, est la partie du reportage consacrée aux services. Comme expliqué, Botanic propose aujourd'hui à ses clients le montage de meubles, ou encore la création de jardins clé en main. C'est ce dernier service que s'est offert Frédéric, un client souhaitant fleurir et agrémenter son terrain et les abords de sa piscine. Après avoir acheté deux transats, un citronnier et quelques plantes, l'homme a fait confiance à l'enseigne pour l'élaboration du plan, la mise en pot ou en terre et autres installations. Ces prestations lui auront coûté 700 euros supplémentaires, pour une somme totale d'environ 2000 euros. Un tarif jugé excessif par les twittos pour qui ces petits travaux étaient à la portée de tous... Le client en question, lui, en était très satisfait.

VIDÉO - Un petit avion s'écrase dans le jardin d'une maison au Texas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles