Cannes : quand Grace Kelly tombe dans le guet-apens du prince Rainier

Grace Kelly et l'acteur Jean-Pierre Aumont à Saint-Paul-de-Vence en mai 1955.
Grace Kelly et l'acteur Jean-Pierre Aumont à Saint-Paul-de-Vence en mai 1955.

La star et son prince, Hollywood n'aurait pu imaginer plus beau scénario… Il va se concrétiser au printemps 1955, en comptant sur les jeux de l'amour, une bonne dose de hasard et la roublardise des journalistes de Paris Match. À l'époque, Grace Kelly vient de décrocher l'oscar pour Une fille de la province quand les organisateurs du Festival de Cannes lui proposent de venir briller sur la Croisette, tous frais payés, billets d'avion, suite au Carlton et limousine…

Quand Paris Match apprend la nouvelle, la direction décide de monter un reportage photo au palais entre le prince Rainier et la nouvelle reine de Hollywood – de quoi combler les pages et ravir les lecteurs. Les patrons du journal chargent le journaliste Pierre Galante de monter rapidement l'affaire…

À LIRE AUSSIMonaco : la ronde sans fin de la jet-set

Rainier III n'est pas contre. À 31 ans, il sort d'une liaison de six ans avec la comédienne Gisèle Pascal et sent la pression monter sur ses épaules : il se doit de se marier, de fonder une famille, d'avoir un héritier, et si possible avec une personnalité internationale, afin d'attirer la lumière sur son royaume confetti – une idée qui lui avait été suggérée par son ancien ami puis rival Aristote Onassis, gros actionnaire de la Société des bains de mer, qui gère le casino et les hôtels de luxe. Poser avec une star américaine est une façon comme une autre de faire un beau coup de pub pour Monaco, alors, pourquoi pas…

Amoureuse d'un autre

Pour Grace Kelly [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles