Cannes : croit-on à Valérie Lemercier en Céline Dion ?

·Journaliste ciné
·2 min de lecture
Copyright : PHOTOS : JEAN-MARIE LEROY © RECTANGLE PRODUCTIONS/GAUMONT/TF1 FILMS PRODUCTION, DE L'HUILE/ PRODUCTIONS CARAMEL FILM INC./PCF ALINE LE FILM INC./BELGA PRODUCTIONS
Copyright : PHOTOS : JEAN-MARIE LEROY © RECTANGLE PRODUCTIONS/GAUMONT/TF1 FILMS PRODUCTION, DE L'HUILE/ PRODUCTIONS CARAMEL FILM INC./PCF ALINE LE FILM INC./BELGA PRODUCTIONS

La grand messe du cinéma avait invité l’actrice-réalisatrice à présenter son dernier long-métrage Aline dans sa sélection Cannes Première. Elle y interprète Aline Dieu, clone de Céline Dion, de son enfance à aujourd’hui. Rendez-vous au cinéma le 10 novembre.

Une histoire (presque) vraie

Aline n’est pas un copier-coller de la vie de Céline Dion mais s’en s’inspire de très près. De son enfance dans une famille nombreuse, à son histoire d’amour avec son manager Réne Angélil (ici rebaptisé Guy-Claude,) en passant par la naissance de ses enfants ou son mariage grandiose, tous les marqueurs connus de la vie de la star québécoise sont présents.

Une comédie romantique

Centrée sur la passion de la chanteuse pour son époux, Aline tient finalement plus de la comédie romantique que du biopic traditionnel. Mais, dopée par l’humour de Valérie Lemercier et la tendresse évidente qu’elle porte à ses personnages, le genre prend un sacré coup de frais. Mieux : l’auteure française arrive à désamorcer les questions délicates, notamment la différence d’âge entre les amoureux (Céline aimait René, son protecteur, dès l’adolescence). Jamais la réalisatrice ne se moque par ailleurs de son héroïne, ni ne la caricature. C’est un hommage qu’elle lui rend ici. Lequel, porté par ce personnage aussi excentrique que modeste, vous touchera et vous amusera que vous aimiez la chanteuse ou non.

Céline clonée

Sans noyer son film sous les tubes de la chanteuse, Valérie Lemercier se fait évidemment plaisir : grande fan de Céline Dion, elle chante, en playback, les incontournables de son idole, ici réinterprétés par l’artiste québécoise Victoria Sio dont la voix est très proche de l’originale. Pour le reste, Valérie Lemercier, devient littéralement Céline, mais sans a singer. Des effets visuels subtilement utilisés pour l’interpréter dans sa jeunesse aux looks Vegas très soignés, on y croit à 200% !

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles