Cannes 2017 : Philippe Garrel explore les affres des sentiments amoureux dans L'Amant d'un jour

Vincent Formica

Deux ans après L'Ombre des femmes, déjà sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs, Philippe Garrel est de retour derrière la caméra avec L'Amant d'un jour, également en compétition dans la même catégorie au Festival de Cannes 2017.

Le cinéaste continue de sonder ses thèmes de prédilection, les romances contrariées et les affres des sentiments amoureux. Cette fois, il ne met pas en scène son fils Louis Garrel mais sa fille, Esther Garrel. La jeune femme de 26 ans a déjà joué sous la direction de son père dans Sauvage innocence en 2001 et La Jalousie en 2013. Elle est également connue pour ses rôles dans L'Apollonide de Bertrand Bonello et Camille redouble de Noémie Lvovsky.


Louise Chevillotte et Esther Garrel

L'histoire de L'Amant d'un jour est la suivante : Après une rupture, une jeune femme dans la vingtaine rentre chez son père. Elle y découvre ce dernier en couple avec une femme du même âge qu'elle. La jeune femme en question est donc campée par Esther Garrel. Le père est joué par Eric Caravaca, amoureux de Louise Chevillotte, qui a le même âge que sa fille.


Eric Caravaca et Esther Garrel

L'occasion pour Philippe Garrel de continuer son exploration du thème du triangle amoureux, ajoutant une dimension subversive à son propos avec cette jalousie ressentie par la fille envers la nouvelle compagne de son père. Le tout dans un noir et blanc stylisé propre au metteur en scène. Sortie du film prévue le 31 mai, dans la foulée de sa projection à Cannes.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages