Publicité

Le cannabis récréatif devient légal en Allemagne malgré les critiques

L'Allemagne autorise depuis lundi 1er avril 2024 l'usage très encadré du cannabis, devenant le plus grand pays de l'UE à légaliser cette substance avec une réforme qui suscite autant d'attentes que de craintes. Les adultes amateurs de cannabis peuvent désormais en détenir, en consommer, en cultiver dans des conditions limitées par la loi.

A minuit, l'heure des premiers "joints" légaux, quelque 1.500 personnes ont célébré ce changement dans des volutes de fumée devant l'emblématique porte de Brandebourg, au cœur de Berlin, a constaté une journaliste de l’AFP.

"La fin de la criminalisation de plusieurs millions de personnes en Allemagne"

C'est "la fin de la criminalisation de plusieurs millions de personnes en Allemagne", a salué de son côté Torsten Dietrich, militant de la légalisation depuis plusieurs décennies. Après la dépénalisation engagée par Malte en 2021 et le Luxembourg l'an dernier, l'Allemagne applique ainsi l'une des lois les plus libérales d'Europe : la possession de 25 grammes de cannabis séché est autorisée dans les lieux publics, ainsi que la culture à domicile, jusqu'à 50 g et trois plants par adulte.

Une approche diamétralement opposée à celle de la France et différente de celle des Pays-Bas, où la consommation de haschich n'est pas légale mais tolérée, notamment à travers les "coffeeshops".

La distribution se fera, à partir du 1er juillet seulement, via des "clubs cannabis". Ces associations à but non lucratif pourront vendre à leurs membres un maximum de 25 grammes par jour et pas plus de 50 grammes par mois.

D'où la mise en garde de Georg Wurth, représentant de la fédération allemande du chanvre : jusque-là, "il ne faut pas que le consommateur dise au policier où il a acheté son cannabis", explique-t-il à l'AFP, puisqu'il n'y a pas encore de circuit légal.

Jardins partagés du cannabis

Les clubs, sortes de jardins partagés du cannabis, pourront cultiver la drogue. Contrôlée par les autorités, chaque association pourra accueillir, moyennant une cotisation, au maximum 500 personnes qui résident depuis au moins 6 mois en Allemagne.

Nombre de représentants des professionnels de santé ont dit craindre une augmentation de la consommation, particulièrement chez les jeunes. Jusqu'à 25 ans, la consommation de cannabis comporte des risques accrus pour le cerveau encore en formation, selon le[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi