Candice Renoir change de format - Cécile Bois : "On a choisi de faire une franche comédie"

© Fabien MALOT - FTV

Cette enquête corse débute sur un coup de théâtre. Candice Renoir et Antoine Dumas se retrouvent en garde à vue pour meurtre… On pouvait rêver mieux pour un voyage en amoureux…

Cécile Bois : Ils découvrent, dans le coffre de leur voiture, le cadavre d’une figure locale avec laquelle Antoine Dumas a eu une altercation, la veille. Tout les désigne comme coupables. Ils se retrouvent donc à fuir les gendarmes et la famille de la victime. Fugitifs, ils n’hésitent pas à user de subterfuges cocasses, comme se travestir en bonnes soeurs ou en vamp, pour Antoine.

Il y a un parfum très vintage dans cette comédie. Est-ce un parti pris de la production ?

Pour marquer ce bond vers l’unitaire de 90 minutes, on a choisi de faire une franche comédie, une manière d’échapper à cette actualité pesante et d’apporter au public un peu de joie et de rêve. Le mot d’ordre était : soyons fous et romanesques. Quelles meilleures références alors que ces comédies des années 70-80, symboles d’une époque fraîche et insouciante. On pense à la série du Gendarme à Saint-Tropez ou aux Fugitifs, de Francis Veber.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi