Cancer du sein : l’ablation du sein, la solution pour les femmes à risque ?

Comme Angelina Jolie, une femme sur 800 en France serait victime d'une anomalie génétique qui prédispose au cancer du sein. Les gènes BRCA1 ou BRCA2, découverts début 1990, induisent un risque de d'environ 70% de cancer du sein et 40% de cancer de l'ovaire avant 70 ans. Le gène BRCA2 augmente ces risques de 50 % et 20 %.

Le test génétique pour identifier ces deux gènes sont extrêmement compliqué et coûteux. Ils sont en générale réalisés chez les femmes déjà malades et présentant des caractéristiques permettant d'évoquer un risque génétique. Si les tests confirment la mutation, l’entourage familial proche de la malade sera suivi.

Pour ces femmes à risque, trois options sont possibles : l'ablation préventive et le dépistage accru (mammographie, échographie et IRM annuelles). "Environ 90% de ces femmes choisissent la surveillance" indique le Dr Suzette Delaloge, oncologue.

A l’Institut national du cancer (InCA), les spécialistes affirment que lors d’un risque génétique clairement établi une troisième option est possible. C’est l'ovariectomie, c'est-à-dire l'ablation des ovaires et des trompes. Cette opération diminue de moitié environ le risque de cancer du sein.

Par ailleurs, une récente étude publiée dans la revue américaine The Jama démontre que l'ablation préventive des seins et/ou des ovaires réduit le risque de cancer et de décès. "Les chercheurs ont pu montrer qu'aucune des 247 femmes ayant bénéficié d'une mastectomie prophylactique n'a présenté de cancer du sein durant les trois années de suivi médical alors qu'il y a eu 98 cas de cas parmi les 1372 femmes n'ayant pas eu une telle ablation, contrairement aux femmes non opérées dont 7 % ont présenté une tumeur du sein pendant les trois années de surveillance ».

Néanmoins, la mastectomie reste une solution peu choisie car elle est souvent traumatisante : "la cicatrice reste visible, on observe une perte de sensibilité de la (...) Lire la suite sur TopSante.com

7 femmes sur 10 ne se font pas reconstruire après l'ablation d'un sein
Cancer de la thyroïde : êtes-vous concernée ?
Le "5:2", un nouveau régime détox à tester ?
Stress au travail : les risques psychosociaux sont peu pris en compte
Lampes LED : un stress pour la rétine

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.