Publicité

Cancer de Charles III : la véritable raison pour laquelle le roi n’a vu Harry que 45 minutes dévoilée ?

Depuis le mois de janvier, la santé de la famille royale est au cœur de l’actualité. Alors que Kate Middleton a subi une mystérieuse opération abdominale qui la contraint au repos jusqu’en avril, Charles III a été opéré pour une hypertrophie de la prostate quelques jours plus tard. Quant à Sarah Ferguson, elle annonçait dans la foulée être atteinte d’un cancer de la peau. Une série de mauvaises nouvelles à laquelle s’est ajoutée une annonce choc, ce lundi 5 février, lorsque Buckingham a révélé que le roi était atteint d’une “forme de cancer”.   Peu d’informations ont filtré, depuis, sur la maladie qui touche le souverain, mais le palais a simplement précisé qu’il ne s’agit pas d’un cancer de la prostate et que Charles III - qui a entamé un “programme de traitements” - reçoit ses soins “en ambulatoire”. Si l’annonce a eu de quoi inquiéter le public, elle semble avoir également préoccupé le prince Harry, qui s’est envolé pour l’Angleterre quelques heures après la publication du communiqué.

Charles III : un rendez-vous expéditif avec Harry pour s’éviter un stress inutile ?

Mais contre toute attente, l’époux de Meghan Markle ne s’est pas attardé au chevet de son père, puisqu’il a mis les voiles après un bref rendez-vous de 45 minutes avec le souverain. Une visite plutôt expéditive, quand on sait qu’un vol entre Los Angeles et Londres dure en moyenne 11 heures. Selon le (...)

Lire la suite sur Closer

"Elle aurait pleuré" : Jean Reno submergé par l'émotion en évoquant sa mère partie bien trop tôt
Prince William dépassé ? “Le poids du monde sur ses épaules”, le mari de Kate plus que jamais sous pression
"Je m’en sors moyennement" : Fabrice Luchini réagit curieusement aux accusations de viol de Judith Godrèche
Disparition de Lina, 15 ans, dans le Bas-Rhin : “abuser d’elle…”, ces deux hommes qu’elle aurait accusés de viol
"C’est le plus gros…" : Cyril Hanouna parle de Matthieu Delormeau d’une manière qu’il n’est pas prêt d’oublier