Une Canadienne échappe à une météorite tombée sur son oreiller

·1 min de lecture

Une Canadienne a failli être tuée dans son sommeil par la chute d’une météorite sur son lit.

Il y a quelques années, le professeur Nelson de l’Université de Tulane a calculé que les risques de recevoir une météorite sur la tête étaient de 1 sur 1 600 000. Mais Ruth Hamilton, une Canadienne habitante de la petite ville de Golden, en Colombie-Britannique, a bien failli failli démontrer qu’improbable n’est décidément pas synonyme d’impossible.

Lire aussi:Une fortune tombée du ciel

Dans la nuit du 4 au 5 octobre, alors qu’elle dormait du sommeil du juste, Ruth a été réveillée en sursaut par un terrible fracas. «Paniquée, j’ai aussitôt allumé la lumière en me demandant ce qui avait pu se passer» confie-t-elle à la presse locale. Et le spectacle qui s’est offert à ses yeux gonflés de sommeil l’a tirée de ses rêves pour la plonger en plein cauchemar : le plafond de sa chambre était percé d’un énorme trou, le plancher, couvert de débris, et sur l’oreiller, à quelques centimètres de l’endroit où repose habituellement sa tête, il y avait une pierre noire grosse comme un melon.

Les photos prises par Ruth Hamilton de la météorite qui a failli la tuer.
Les photos prises par Ruth Hamilton de la météorite qui a failli la tuer.

Les photos prises par Ruth Hamilton de la météorite qui a failli la tuer. © Twitter

Ruth(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles