Une maladie neurologique mystérieuse touche plusieurs personnes au Canada

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Single or divorced woman alone missing a boyfriend while swinging on the beach at sunset
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Santé
    Santé

Cette maladie, qui pourrait être contagieuse, se manifeste par des spasmes, des pertes de mémoire et des hallucinations.

C’est un mystérieux trouble cérébral qui déconcerte les médecins depuis plus de deux ans. Un lanceur d'alerte de la province canadienne du Nouveau-Brunswick s’inquiète du nombre croissant de cas, notamment chez les jeunes adultes sans problèmes de santé antérieurs, relaie le journal britannique The Guardian. "Je suis vraiment préoccupé par ces cas, car ils semblent évoluer rapidement", affirme un employé du réseau de Santé Vitalité Health Network, l'un des deux réseaux sanitaires de la province.

Les symptômes du syndrome neurologique du Nouveau-Brunswick, décrits comme ressemblant à ceux de la maladie de Creutzfeldt-Jakob sont divers : spasmes, hallucinations, perte de mémoire et de poids rapide, douleurs musculaires, changements brusques de comportements ou encore problèmes de coordination.

Des causes environnementales ?

La maladie neurologique pourrait également être contagieuse, comme le suggèrent plusieurs cas. Les symptômes ont par exemple été observés chez une femme soignant son époux probablement infecté et chez une étudiante en soins infirmiers âgée d'une vingtaine d'années qui soignait une personne également touchée par le syndrome neurologique du Nouveau-Brunswick.

D’après les chiffres officiels, 48 cas ont été détectés depuis le printemps 2021. Plusieurs sources indiquent cependant que le nombre de cas pourrait s’élever à 150, voire plus. La maladie pourrait avoir causé près d’une dizaine de décès, mais les causes de la mort n’ont pu être déterminées de façon certaines après les autopsies.

La responsable de la maladie pourrait être la β-Méthylamino-L-alanine (BMAA), une neurotoxine que l'on trouve souvent dans les environnements marins. Mais ce n'est encore qu'une hypothèse. Les autorités du Nouveau-Brunswick doivent prochainement publier un rapport qui devrait en révéler davantage sur ce mystérieux syndrome.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "C’est simple et tous les médecins devraient le faire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles