Canada : un député urine dans une tasse en pleine visioconférence parlementaire

·2 min de lecture
Une scène choquante lors d'une réunion virtuelle du parlement canadien

Il y a un mois et demi, le même élu était déjà apparu nu lors d'une séance virtuelle du parlement canadien.

Une nouvelle fois, il plaide l'étourderie, mais difficile de penser qu'il s'agit d'un hasard. Un peu plus d'un mois après avoir créé le scandale en apparaissant nu à l'écran pendant une séance en visioconférence du parlement canadien, le député William Amos a récidivé d'une curieuse manière, ce jeudi 27 mai.

Alors que les députés de la Chambre des communes étaient à nouveau réunis par écrans interposés sur Zoom pour une séance de délibérations, Amos s'est fait remarquer dans une position incongrue. Alors que sa caméra était allumée, le député de la majorité a en effet subitement décidé d'uriner dans une tasse posée sur son bureau.

William Amos va prendre du recul pour "obtenir le soutien approprié"

Pris la main dans le sac, si l'on ose dire, William Amos n'a évidemment pas pu faire grand chose d'autre que se répandre en excuses dans un message publié sur Twitter. "Je suis profondément embarrassé par ma conduite et par la détresse qu’elle a pu causer à quiconque en a été témoin, a ainsi écrit le député du Parti Libéral du Premier ministre Justin Trudeau. Bien qu’accidentelle […] mon action était tout à fait inappropriée, et je m’excuse sans réserve."

Le hic, c'est qu'après sa précédente exhibition il y a un mois, l'intéressé avait déjà promis qu'on ne le reprendrait plus dans une position aussi embarrassante. Logiquement ciblé par l'opposition, qui dénonce un "comportement inacceptable", le député a annoncé qu'il allait se mettre en retrait de certaines de ses fonctions "afin d'obtenir le soutien approprié", sans donner plus de précision.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles