Publicité

CAN 2024: sifflets et huées... grosse tension entre les journalistes et les joueurs du Ghana

CAN 2024: sifflets et huées... grosse tension entre les journalistes et les joueurs du Ghana

Les joueurs du Ghana n’ont pas seulement provoqué la colère de leurs supporteurs après leur match nul contre le Mozambique (2-2), lundi lors de la Coupe d’Afrique des Nations. Les médias ghanéens dénoncent leur comportement à l’issue de la rencontre dans les couloirs du stade d’Emimpé, proche d’Abidjan. Ils leur ont reproché de ne pas s’être rendus en zone mixte pour livrer leurs impressions et explications après ce revers qui les place au bord de l’élimination.

>> CAN 2024: infos et résultats EN DIRECT

"Vous bafouez la liberté des journalistes"

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, les journalistes sont tenus à bonne distance des joueurs qui sortent des vestiaires. Ils les appellent alors pour leur demander de venir de s’exprimer. Des officiels de la délégation se sont alors approchés pour échanger avant que plusieurs membres des services de sécurité ne s’invitent pour faire barrage en plus des barrières déjà en place. Ce qui n’a pas contribué à apaiser le climat déjà tendu.

"Nous méritons une zone mixte", entend-on sur une vidéo. "Vous bafouez les droits des journalistes, il n’y a pas de liberté de la presse", lance un autre journaliste quand d’autres ont tenté d’alpaguer des joueurs en vain. "Viens ici André", a hurlé l’un d’eux en direction d’André Ayew, auteur de deux penalties contre le Mozambique. Après de longues minutes de discussions, les joueurs sont finalement passés dans la zone mixte… sans s’y arrêter.

"Cela représente huit minutes de ce qui s’est déroulé en zone mixte après le match nul du Ghana", écrit le journaliste Owuraku Ampofo de la chaîne de télévision ghanéenne TV3 comme explication d’une vidéo diffusée sur X (ex-Twitter). "Cela montre comment les joueurs ne voulaient d’abord pas passer par la zone mixte avant que la pression des journalistes ne les y oblige. A la fin, ils ont été hués mais tous les joueurs ne sont pas sortis."

Après avoir mené 2-0, le Ghana a concédé le match nul contre le Mozambique avoir encaissé deux buts dans le temps additionnel (2-2). Le résultat place les Black Stars au bord de la sortie avec seulement deux points en trois rencontres. Tout dépendra des résultats dans les quatre derniers groupes mais la tendance n’est pas très encourageante.

Article original publié sur RMC Sport