Publicité

CAN 2024: plusieurs morts à Conakry après la victoire de la Guinée contre la Gambie

Plusieurs personnes sont mortes et plusieurs dizaines d'autres ont été blessées à Conakry dans des accidents de la route, alors que les supporteurs de l'équipe de Guinée célébraient la victoire vendredi soir contre la Gambie (1-0) à la CAN. Selon l’AFP, deux véhicules roulant à vive allure sont entrés en collision, faisant trois morts, lors de ces manifestations de joie, selon une source policière.

Feindouno et la Fédération appellent au calme

Selon la BBC qui cite une source de la Fédération, six personnes au total sont décédées lors de ces célébrations. Des jeunes, en surnombre sur des motos, jouant au rodéo ou juchés sur le capot de véhicules, ont occupé les artères de Conakry, lors de ces manifestations pendant lesquelles plusieurs dizaines de personnes au total ont été blessées, selon la même source. Les supporteurs guinéens sont descendus dans les rues dès la fin du match disputé à Yamoussoukro, contre la Gambie (1-0), un succès qui permet à la Guinée de se rapprocher grandement des 8es de finale de la Coupe d'Afrique des nations, qui se déroule en Côte d'Ivoire.

La Fédération a appelé au calme pour éviter un nouveau drame. "Ce qui est important, c'est que nos fans et le public célèbrent de manière très mesurée", a déclaré le responsable des médias de Feguifoot, Amadou Makadji, à BBC Sport Africa. "Ils doivent faire très attention à ne pas se mettre en danger, car le but du football est d'apporter de la joie et de ne pas laisser les familles dans le deuil. Nous ne voulons pas pleurer nos morts, c'est pourquoi nous appelons tout le monde à faire la fête mais à prendre soin d’eux pour que rien ne leur arrive. La Guinée est un pays où les gens sont très, très passionnés par le football et où ils vivent le football comme nulle part ailleurs dans le monde."

Pascal Feindouno (42 ans), ancienne star de la Guinée, de Bordeaux et Saint-Etienne notamment, a aussi diffusé un message. "J'ai un message à envoyer aux Guinéens et aux Guinéennes", a-t-il déclaré à la BBC. "Soyez assurés que nous ferons quelque chose à la Coupe des Nations mais nous avons appris quelque chose qui va nous déstabiliser. Nous avons appris qu'il y a eu des morts après la victoire contre la Gambie. Nous voulons que cela cesse car nous sommes là pour défendre les couleurs du pays. Tout va bien pour nous en ce moment, alors soutenez le pays mais ne faites rien qui pourrait vous tuer. Restez calme, merci."

Article original publié sur RMC Sport