Publicité

CAN 2024 : le Nigeria bat l’Angola et file en demi-finale !

L'attaquant n°18 nigérian Ademola Lookman célèbre le but de son équipe lors du quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2024 entre le Nigeria et l'Angola au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, le 2 février 2024.  - Credit:Kim Price/Cal Sport Media/Sipa USA
L'attaquant n°18 nigérian Ademola Lookman célèbre le but de son équipe lors du quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2024 entre le Nigeria et l'Angola au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, le 2 février 2024. - Credit:Kim Price/Cal Sport Media/Sipa USA

Le Nigeria, arrivé en Côte d'Ivoire sans le statut de favori, a créé la surprise en passant tous les obstacles les uns après les autres : d'abord un match nul face à l'épouvantail Guinée équatoriale, ensuite une victoire 1 but à 0 face à la Guinée-Bissau, et une autre face au Cameroun 2-0. C'est donc en toute logique mais non sans difficulté que les Super Eagles se sont qualifiés dans le dernier carré de la compétition en battant l'Angola (1-0) en quart de finale, ce vendredi 2 février au stade Félix Houphouët-Boigny à Abidjan. Le bilan est plus qu'élogieux : depuis le match nul contre le Nzalang Nacional, les Super Eagles ont remporté quatre matchs consécutifs de Coupe d'Afrique sans avoir encaissé de but. Autre record, le Nigeria participait à son 11e quart de finale de Coupe d'Afrique des nations, à égalité avec le Ghana, la Côte d'Ivoire et la Tunisie.

LE MATCH. Il suffira d'un but

Les triples champions d'Afrique (1980, 1994 et 2013) ont fait la différence en fin de première période grâce à Ademola Lookman (encore lui !), bien servi par Moses Simon (41e). Après son doublé contre le Cameroun en huitièmes de finale, l'ailier d'Atlanta a poursuivi sur cette lancée en marquant l'unique but de la renconre, quatre minutes avant la mi-temps à Abidjan, en reprenant un centre de Moses Simon. Les Super Eagles ont également produit une solide performance défensive. Les défenseurs nigérians n'ont accordé aucune chance aux Palancas Negras tout au long des 90 minutes [...] Lire la suite