Publicité

CAN 2024 : le Maroc en quête d’un deuxième sacre continental

Favoris de la CAN, les Lions de l’Atlas vont devoir retrouver leurs fondamentaux pour viser le titre.  - Credit:Mosa'ab Elshamy/AP/SIPA
Favoris de la CAN, les Lions de l’Atlas vont devoir retrouver leurs fondamentaux pour viser le titre. - Credit:Mosa'ab Elshamy/AP/SIPA

À la suite d'un Mondial plus que réussi au Qatar en 2022, les Lions de l'Atlas sont de retour sur la scène africaine, en Côte d'Ivoire, plus motivés que jamais pour remporter une deuxième Coupe d'Afrique, 48 ans après leur premier sacre, le 14 mars 1976, en Éthiopie. Un défi de taille, d'autant que, mis à part le Sénégal, presque tous les favoris (Égypte, Ghana, Nigeria et Algérie) de la compétition ont connu des débuts décevants.

Les Lions de l'Atlas, ultrafavoris

Les Marocains se savent attendus au tournant en Côte d'Ivoire. « Je pense qu'on est une des meilleures générations africaines parce qu'on est allés en demi-finales, et ça, personne ne pourra nous le retirer. Mais, dans le vestiaire, j'ai dit à mes joueurs : “Si vous voulez entrer dans l'histoire, il faut gagner une Coupe d'Afrique.” Si on gagne une Coupe d'Afrique, on sera la meilleure équipe africaine de l'histoire, jusqu'à ce qu'une autre équipe [africaine, NDLR] gagne la Coupe du monde », résumait le sélectionneur des Lions de l'Atlas, Walid Regragui, au sortir du match comptant pour la 3e place de la Coupe du monde face à la Croatie, ce qui n'a pas manqué de faire parler tant le niveau des équipes africaines lors des dernières CAN s'est considérablement amélioré. « En Afrique subsaharienne, ça a toujours été compliqué pour le Maroc, a tenté de calmer le sélectionneur de 48 ans à l'approche de la compétition phare du continent. Je m'excuse auprès du peuple marocain parce que j'avais dit que, si [...] Lire la suite