Publicité

CAN 2024: forfait en sélection mais apte avec son club la Real Sociedad... le Nigeria agacé par le cas Sadiq

La pilule semble un peu dure à avaler pour le Nigeria et son sélectionneur José Peseiro. Déjà privé de plusieurs cadres comme Victor Boniface et Wilfred Ndidi, les Super Eagles ont également enregistré le forfait d'Umar Sadiq à quelques jours du début de la CAN 2024 disputée en Côte d'Ivoire. Problème, l'attaquant de 26 ans a joué mercredi avec son club de la Real Sociedad en Coupe du Roi. De quoi provoquer incompréhension et agacement au sein de sa sélection.

"Merci de me poser la question, je suis également confus", a noté le sélectionneur du Nigeria ce mercredi à la veille du choc contre les Elephants ivoirien ce jeudi. "Que puis-je dire? J'ai vu le rapport médical selon lequel il est blessé et disant qu'il ne sera pas rétabli avant quinze jours au moins, et peut-être plus."

>> Toutes les infos sur la CAN

"Ils ont même parlé de la possibilité d'une opération chirurgicale"

Après le nul concédé par le Nigeria face la Guinée équatoriale (1-1) lors de la première journée, les Super Eagles n'ont déjà presque plus le droit à l'erreur ce jeudi lors du choc contre la Côte d'Ivoire. La présence d'Umar Sadiq aurait pu aider son équipe mais la Real Sociedad a poussé pour le récupérer au plus vite alors que le staff nigérian pensait le buteur absent pour plusieurs semaines. Avant même de le voir retrouver la compétition en Espagne, le sélectionneur a eu du mal à encaisser.

"Personne ne m'a dit quoi que soit. Personne ne m'a dit qu'il pouvait récupérer en cinq jours. En dix jours? Je ne sais pas, Quinze jours? Je ne sais pas. Un mois. Je ne sais pas. Deux mois? Je ne sais pas", s'est encore agacé José Peseiro face à la presse. "Le rapport a été envoyé à son club et le club a dit qu'il devait revenir pour sa convalescence. Ils ont même parlé de la possibilité d'une opération chirurgicale."

Le Nigeria assure que le joueur voulait rester

Si Victor Osimhen est bien là et a déjà marqué pendant la CAN, la présence d'Umar Sadiq aurait fait un bien fou à une équipe qui n'a cadré que six de ses quinze tirs face à la Guinée équatoriale.

"On a fait une réunion avec le joueur et notre staff. Le joueur voulait rester, et moi aussi je voulais qu'il reste bien sûr", a poursuivi le sélectionneur José Peseiro. "C'est pour ça que je l'ai sélectionné. Mais le dernier jour possible, je crois que c'était le 13, on a décidé de le remplacer." Et le technicien de conclure sur le dossier, non sans une pointe de regret: "Je suis heureux de voir qu'il s'est bien rétabli. Je suis triste car il n'est pas là pour nous aider."

Article original publié sur RMC Sport