Publicité

Camille Goudeau (Droit de regard) longtemps discriminée à cause de son handicap : "C'est pour ça que..."

Ce mercredi 31 janvier, France 2 diffuse son nouveau téléfilm "Droit de regard". L'histoire est centrée sur le personnage d'Alexandra, dont la vie bascule en raison de la perte progressive de la vue. Un sujet dont son interprète Camille Goudeau est très sensible étant elle-même malvoyante.

C'est un téléfilm inédit et nécessaire que propose France 2 ce mercredi soir en prime time. Les téléspectateurs vont pouvoir découvrir Droit de regard, réalisé par Julie Manoukian. Le long-métrage raconte la vie d'Alexandra, une jeune trentenaire, coach professionnelle qui voit sa vie basculer quand le glaucome dont elle est atteinte la condamne à perdre la vue. Jeune maman en procédure de divorce avec son mari, elle risque alors de perdre la garde de ses enfants.

C'est la jeune comédienne encore trop peu connue Camille Goudeau, âgée de 33 ans, qui a été choisie pour porter ce rôle à l'antenne. Un rôle presque sur-mesure étant donné qu'elle aussi est atteinte d'un handicap visuel, beaucoup plus léger toutefois que celui mis en avant dans la fiction. "Avec mes corrections, ça va", a-t-elle d'ailleurs assuré auprès du Parisien.

Camille Goudeau se met totalement dans la peau de son personnage

Mais pour interpréter au mieux son personnage, Camille Goudeau a décidé de laisser ses corrections au placard. Ainsi, quelques aménagements pour qu'elle se repère sur le plateau ont dû être mis en place. "D'habitude, on fait des marquages au sol pour les comédiens. Là, ils l'ont fait sous forme de petites plaques en relief. Je n'avais qu'à poser le pied dessus pour savoir où le placer", a-t-elle expliqué.

L'expérience a en tout cas été des meilleures pour la jeune femme qui a connu la galère avant d'en arriver...

Lire la suite


À lire aussi

Basile Boli a longtemps souffert d'un handicap : une grande figure du football l'a aidé à le surmonter
Françoise Hardy malade et à bout de force : elle publie une lettre à l'attention d'Emmanuel Macron pour le droit à mourir
"Je me suis séparée à cause de ça" : Marjolaine retrouve Grégory Basso, son compagnon docteur ne l'a pas supporté !